Insolite: à 24 ans, Eliott est le sosie physique d'Emmanuel Macron

Insolite: à 24 ans, Eliott est le sosie physique d'Emmanuel Macron

Publié le 03/05/2017 à 11:33 - Mise à jour à 11:47
©capture d'écran Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Léa Sabatier
-A +A

Depuis le premier tour de la présidentielle, dimanche 23 avril, la photo d'Eliott, un Caennais de 24 ans, circule sur les réseaux sociaux car il est le sosie d'Emmanuel Macron. Une ressemblance qui ne fait pas vraiment plaisir au jeune homme.

Eliott, un jeune homme de 24 ans, vivant en Seine-Saint-Denis, fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis dimanche 23 avril, jour du premier tour de la présidentielle. Sa vie a été chamboulée... car Eliott n'est autre que le sosie d'Emmanuel Macron. Dans la rue, il est souvent dévisagé. Les gens paraissent interloqués lorsqu'ils croisent son regard. Une ressemblance frappante qui avait déjà sautée aux yeux d'Eliott et de sa mère lorsqu'Emmanuel Macron avait été nommé ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique en 2014 dans le gouvernement de Manuel Valls: "À partir de ce moment-là, je me suis dit que ça allait être compliqué pour moi. Ma mère n’en revenait pas de la ressemblance, elle trouvait ça incroyable".

Eliott est quotidiennement alpagué dans la rue. Cette célébrité soudaine pose un peu problème au jeune homme, que ce soit dans sa vie de tous les jours mais également dans sa vie professionnelle. Il est graphiste de formation, reconverti dans la vente, et musicien à ses heures perdues.

Cependant, il a décidé de mettre à profit cette petite notoriété: "Cela m'embêtait avant, mais quand j’ai vu l’ampleur que ça prenait, je me suis dit que je pouvais en profiter pour ma musique". Eliott en a même profité pour tenter sa chance pour décrocher un rôle de sosie d'Emmanuel Macron dans la série de Canal+ Le Bureau des légendes. Malheureusement pour lui, il n'a pas été retenu.

Sur son compte Twitter, le jeune homme poste régulièrement des posts humoristiques. Le 23 avril, quelques minutes après qu'Emmanuel Macron soit au second tour, il a tweeté le message suivant: "Je vais en chier pendant 5 ans il faut que je fasse le deuil de mon visage". Eliott attend avec impatience le résultat de la présidentielle, dimanche 7 mai. 

Auteur(s): Léa Sabatier

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Eliott est quotidiennement alpagué dans la rue pour sa ressemblance avec Emmanuel Macron.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-