Jacques Demy honoré par un Google Doodle (vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Jacques Demy honoré par un Google Doodle (vidéo)

Publié le 05/06/2019 à 11:08 - Mise à jour à 13:30
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Google rend hommage ce mercredi 5 à Jacques Demy, réalisateur notamment des Parapluies de Cherbourg, des Demoiselles de Rochefort ou de Peau d'âne. Il aurait eu 88 ans. Son art et ses collaborations avec les plus grands ont marqué les années 1960 avec des films et des chansons inoubliables.

Un âne, des parapluies et deux sœurs dans des tenues devenues cultes. Et au milieu, un homme et sa caméra. Le Google Doodle de ce mercredi rend hommage à Jacques Demy, réalisateur, scénariste et parolier qui a laissé une trace indélébile dans le cinéma français grâce à ses comédies musicales. Il aurait eu 88 ans ce jour.

Parmi les plus connues on retrouve Lola (1961), Les Parapluies de Cherbourg (1964), Les demoiselle de Rochefort (1967) ou encore Peau d'âne. Les deux premiers films sont des paris risqués puisque entièrement chantés. Le second lui vaudra la palme d'or au Festival de Cannes.

Bien que formé à l'époque de la Nouvelle vague, Jacques Demy a créé un univers personnel où se mêlent le réel et l'irréel. Les chansons d'amour des Parapluies de Cherbourg ou des Demoiselles de Rochefort n'empêchent pas d'aborder des thèmes comme la réalité socio-économique ou la libération sexuelle.

La carrière de Jacques Demy est marquée par des collaborations multiples avec certains des plus grands noms de l'époque: Catherine Deneuve, Michel Legrand pour la musique et bien sûr Agnès Varda, qu'il a épousée en 1962 et est décédée au mois de mars dernier.

Voir: Décès de la réalisatrice Agnès Varda, figure mondiale du cinéma

Ils incarneront le couple de cinéma jusqu'à la mort de Jacques Demy en 1990. Ensemble ils auront un enfant et le réalisateur adoptera également celui de sa femme issu d'une précédente union.

Jacques Demy aura réalisé 13 longs métrages en 17 ans parmi lesquels Parking (1985), dont l'échec lui fera envisager d'arrêter le cinéma. Il réalisera tout de même un dernier film Trois places pour le 26. A son décès, son entourage annoncera qu'il a succombé à un cancer. Le réalisateur, dont la bisexualité était connue de ses proches, n'avait pas souhaité que la vraie cause soit révélée. Ce n'est qu'en 2008 qu'Agnès Varda confirmera qu'il est mort du sida, une maladie encore honteuse à l'époque.

Lire aussi:

Marche des fiertés: un Google Doodle célèbre 50 ans de Gay pride

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Google rend ce mercredi hommage à Jacques Demy.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-