Jacques, phénomène de la musique électronique française, compose avec les objets du quotidien (VIDEO)

Jacques, phénomène de la musique électronique française, compose avec les objets du quotidien (VIDEO)

Publié le 01/02/2017 à 16:53 - Mise à jour le 02/02/2017 à 10:20
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): ET
-A +A

Jacques, un jeune Strasbourgeois, revisite la musique techno à sa façon en utilisant les bruits d'objets du quotidien. Sa coiffure improbable et sa vision de la musique l'ont propulsé sur le devant de la scène électronique française et son EP, "Tout Est Magnifique" pourtant sorti en 2014, a aujourd'hui un grand succès, de même que ses vidéos en ligne.

L'EP (un album court) Tout Est Magnifique est l'aboutissement de longues années de travail pour Jacques, nouvelle star de la scène électronique et techno française. C'est en 2013 que le jeune strasbourgeois arrive à Paris. Il y fonde un squat d'artiste, Point G, près du canal de l'Ourq, où il commence à expérimenter de nouvelles façons de mixer. Il déménage ensuite dans d'autres résidences d'artistes à Asnières (Hauts-de-Seine) puis Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Il y met au point Tout Est Magnifique avec son label Pain Surprises qu'il finit d'enregistrer à Montreuil  (Seine-Saint-Denis).

Jacques est aujourd'hui la coqueluche des médias, son style très atypique et ses clips singuliers, en plus de sa musique, y jouent beaucoup. L'artiste faisait d'ailleurs la une du magazine Les Inrockuptibles dans l'édition du 25 janvier.

Comme on peut le voir dans la vidéo, pour cet EP, Jacques n'utilise que des objets du quotidien pour faire ses musiques: vélos, tampons, eau, machine à écrire, stylo... Tout ce qui produit un son a sa place dans les différents morceaux.

Mais le jeune homme n'oublie pas où il a commencé la musique: les résidences d'artistes de la région parisienne. C'est d'ailleurs dans l'une d'elles qu'est tournée cette vidéo. L'Amour était une résidence d'artistes à Bagnolet (Seine-Saint-Denis) qui proposait des pièces de théâtres, spectacles musicaux et expositions, la résidence a aujourd'hui fermé ses portes.

Auteur(s): ET

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jacques joue avec les sons des objets du quotidien.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-