Jamel Debbouze a décliné une offre du gouvernement, découvrez les raisons de son refus

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Jamel Debbouze a décliné une offre du gouvernement, découvrez les raisons de son refus

Publié le 20/10/2017 à 11:50 - Mise à jour à 12:12
©Capture d'écran TF1
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Au micro de RMC, jeudi, Jamel Debbouze a fait une révélation surprenante. L'humoriste, qui s'apprête à remonter sur scène pour présenter son nouveau spectacle, a expliqué qu'il avait déjà été approché pour être secrétaire d'Etat.

Invité jeudi 19 dans l’émission Team Duga sur RMC pour faire la promotion de son nouveau spectacle, Jamel Debbouze s'est laissé aller à quelques confidences. A la grande surprise des auditeurs, l'humoriste de 42 ans a déclaré qu'il avait déjà été approché pour faire partie du gouvernement. "On m’a proposé d’être secrétaire d’Etat, secrétaire d’Etat à la… comment ça s’appelle. Un jour, on m’a proposé un gros poste comme celui-là", a-t-il confié sans donner plus de précisions.

Puis, le comédien a expliqué avoir refusé la proposition. Et visiblement, il n'aurait pas hésité longtemps avant de prendre sa décision. "Bien sûr que non, j’ai refusé parce que ce n’est évidemment pas mon métier, parce que je m’y ennuierais à mourir, parce que c’est là où je serais le moins efficace, le plus figé et le plus critiqué", a-t-il notamment déclaré.

Pour lui, c'est sur scène qu'il se sent le mieux et surtout, auprès de son public. "Quand je monte sur scène et que je fais l’Olympia ou le Zénith, j’ai le sentiment d’être utile. Il vient d’en bas, il a une main dans la poche, il se retrouve là… il y a une forme d’espoir quelque part", a-t-il confié précisant qu'il se trouvait dans le même cas qu'Omar Sy. "On représente ça. On en est conscient, on ne joue pas, on espère que ça aura de l’écho chez les gamins et pas seulement. Notre acte politique, c’est de continuer à faire ce qu’on fait dans les meilleures conditions", a-t-il ajouté.

C'est pourquoi, après des années d'absence si ce n'est dans le cadre de son festival annuel (le Marrakech du rire), le mari de Mélissa Theuriau a décidé de retrouver ses fans à l'occasion de son nouveau spectacle intitulé Maintenant ou Jamel.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'humoriste a refusé la proposition du gouvernement.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-