Jeu vidéo: l'Allemagne autorise l'affichage des symboles nazis

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Jeu vidéo: l'Allemagne autorise l'affichage des symboles nazis

Publié le 11/08/2018 à 15:46 - Mise à jour à 15:47
©Spear of Destiny/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Jeudi, l'autorité allemande de régulation a annoncé qu'elle levait l'interdiction totale de représentation d'un symbole nazi dans un jeu vidéo, sous réserve de ne pas faire de propagande.

C'est une petite révolution dans le monde du jeu vidéo: l'autorité allemande de régulation des jeux vidéo a annoncé jeudi 9 qu'elle levait l'interdiction faite aux produits commercialisés en Allemagne d'afficher des symboles nazis. Dorénavant, les jeux vidéo distribués outre-Rhin pour afficher des croix gammées, des drapeaux ou d'autres éléments de la panoplie du national-socialisme sous réserve que les éléments ne fassent pas la propagande de cette idéologie.

L'autorité de régulation a en outre annoncé qu'elle étudierait tous les dossiers au cas par cas et qu'il est hors de question par conséquent de considérer qu'il s'agisse d'une liberté hors de contrôle. Le geste est néanmoins symbolique car le jeu vidéo était l'un des derniers bastions de cette interdiction, le cinéma allemand ayant déjà largement le droit de montrer des symboles propres au Troisième Reich.

Dans les faits, les distributeurs allemands devaient modifier les jeux à dominante historique qui étaient distribués dans le pays. Des titres, notamment des jeux se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale, étaient ainsi modifiés. Des franchises parfois connues et s'écoulant à des millions d'exemplaires dans le monde comme Call of Duty où la série des Wolfenstein (dont le premier jeu date de 1981!) étaient ainsi retouchées avec des drapeaux nazis où la croix gammée se transformait en triangle noir. En 2017, le jeu Wolfenstein II: The new Colossus allait même encore plus loin en effaçant dans sa version allemande la moustache d'Adolf Hitler.

Lire aussi - Autriche: 5 collégiens "apprentis nazis" poursuivis

A noter que cette décision impactera également la Suisse germanophone et l'Autriche. Dans ces deux pays, il n'existe pas de restriction particulière dans le jeu vidéo mais, dans les faits, les distributeurs vendaient les versions allemandes (donc censurées) et ne sortait pas de version locale similaire à celles commercialisées dans le reste du monde sauf en Allemagne.

Voir aussi:

Moselle: un Allemand mis en examen pour une stèle nazie dans son jardin

Un Américain néo-nazi inculpé par les autorités fédérales

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les censures concernaient des jeux parfois anciens.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-