Jeux Olympiques: le skieur Gus Kenworthy fait sensation en embrassant son petit ami en direct (vidéo)

Jeux Olympiques: le skieur Gus Kenworthy fait sensation en embrassant son petit ami en direct (vidéo)

Publié le 19/02/2018 à 16:59 - Mise à jour à 17:16
©Capture d'écran Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Gus Kenworthy, qui a échoué en finale de slopestyle aux jeux Olympiques dimanche à Pyeongchang, a fait le buzz en embrassant son petit ami Matt après l'épreuve.

Ce n'était pas calculé. Le skieur freestyle américain Gus Kenworthy, médaillé d'argent en slopestyle aux jeux Olympiques de Sotchi il y a quatre ans, a fait sensation dimanche 18 après la finale de cette même épreuve (il a cependant fini 12e cette fois-ci).

Sa performance n'a pas été brillante (il faut dire qu'il avait des circonstances atténuantes puisqu'il s'est cassé le pouce trois jours avant). Ce qui a fait le buzz, c'est ce qu'il s'est passé après. Il a rejoint ses proches en bord de piste et son petit ami Matt est venu l'embrasser. Un moment attendrissant qui a été capté par une caméra de la chaîne américaine NBC.

Gus Kenworthy n'a même pas remarqué qu'il était filmé. C'est en rentrant dans sa chambre d'hôtel qu'il a remarqué l'emballement que ce moment intime avait provoqué sur les réseaux sociaux.

Lire aussi: Jeux Olympiques de Pyeongchang - quand le sein de Gabriella Papadakis provoque la polémique

L'athlète a reçu des milliers de message de soutien de la part d'autres sportifs et d'anonymes du monde entier. Le patineur américain, ami de Gus Kenworthy, lui-même homosexuel, a été très ému par cette image. "Je viens juste de m'entendre murmurer +c'était magnifique+", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Gus Kenworthy a aussi réagi au buzz sur les réseaux sociaux ce lundi 19. "Je n'ai pas réalisé que ce moment était filmé hier mais je suis si heureux que ça l'ait été. Jamais dans mon enfance je n'aurais osé rêver voir deux hommes s'embrasser à la télévision aux jeux Olympiques. Pour la première fois, un enfant a pu voir ça", a-t-il écrit.

Tous les messages d'amour et de soutien ont éclipsé ceux de haine et d'homophobie.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Gus Kenworthy, skieur américain, a embrassé son petit ami Matt devant les caméras après sa finale aux jeux Olympiques.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-