Jeux Olympiques de Pyeongchang: quand le sein de Gabriella Papadakis provoque la polémique

Jeux Olympiques de Pyeongchang: quand le sein de Gabriella Papadakis provoque la polémique

Publié le 19/02/2018 à 15:17 - Mise à jour à 15:32
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron étaient favoris de l'épreuve de danse sur glace au jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang. La jeune femme a vu l'un de ses seins dévoilé par un problème de la robe. Et la presse de s'empresser de relayer les images de l'accident.

Le coup était déjà dur pour la patineuse française et il a fallu que la presse en remette une couche. La robe verte de Gabriella Papadakis s'est en effet décousue dès les premières secondes de leur prestation, dévoilant malheureusement son sein aux caméras du monde entier. Très vite, les médias ont consacré de nombreux articles à la mésaventure de la jeune femme qui a vu son anatomiee dévoilé à maintes reprises sans la moindre retenue.

"Mon pire cauchemar est arrivé aux JO, cela s'est produit dans les premières secondes du programme", a expliqué la jeune femme suite à sa prestation qui s'est tout de même fini sur une note positive puisque le couple français, qu'elle forme avec Guillaume Cizeron, a fini à la deuxième place. "Je me suis dit que je n'avais pas le choix, qu'il fallait continuer", a-t-elle également commenté. 

De nombreux messages sur les réseaux sociaux ont dénoncé le fait que les médias en montrent trop, soulignant notamment que "l'accident de robe" aurait pu passer inaperçu sans l'emballement qu'il a provoqué.

En pleine libération de la parole des femmes et dénonciation de toutes les formes de harcèlement et d'agressions qu'elles subissent au quotidien, on peut en effet se demander si diffuser les images de la poitrine de la jeune femme sans son autorisation et son consentement rélève vriament du devoir d'information. 

Guillaume Cizeron et son équipière ont encore toutes leurs chances pour monter sur la plus haute marche du podium même s'il faudra faire une prestation exceptionnelle. La prochaine épreuve, celle du programme libre, est la spécialité du couple, ils détiennent d'ailleurs le record du monde de la discipline. En espérant que le buzz médiatique autour du sein dévoilé de la jeune patineuse ne pèse pas trop sur ses épaules.

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Mon pire cauchemar est arrivé aux JO", avait pourtant expliqué Gabriella Papadakis.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-