JT de 13h sur TF1: Jean-Pierre Pernaut ne compte pas prendre sa retraite, il a "la pêche"

JT de 13h sur TF1: Jean-Pierre Pernaut ne compte pas prendre sa retraite, il a "la pêche"

Publié le 13/10/2017 à 09:27 - Mise à jour à 09:34
©Martin Bureau/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lors d'une interview accordée à Sud Radio, Jean-Pierre Pernaut a dévoilé mercredi les raisons qui pourraient le faire quitter TF1. Le journaliste de 67 ans a également tenté d'expliquer pourquoi les Français continuaient à le suivre depuis tant d'années.

En poste depuis 1988, Jean-Pierre Pernaut fait toujours de très bonnes audiences face à la concurrence. Mais le journaliste de 67 ans sait toutefois qu'il ne restera pas indéfiniment aux commandes du JT de 13h sur TF1. Lors d'une interview accordée à Sud Radio mercredi 11, le mari de Nathalie Marquay a dévoilé les raisons qui pourraient le faire quitter la chaîne de télévision et donc prendre sa retraite.

Pour lui, cette décision sera précipitée par une éventuelle lassitude des téléspectateurs ou bien en raison d'un mauvais état de santé. "Je ne suis pas maître de mon départ. Ça viendra des télé­spec­ta­teurs et un peu de ma santé. Pour l'instant, j'ai la pêche, mon patron me fait confiance, donc tout va bien", a-t-il déclaré.

Jean-Pierre Pernaut n'a donc pas encore l'intention de quitter son siège de présentateur et la direction ne semble pas non plus prête à le voir partir. Ce qui n'a pas toujours été le cas. En effet, comme l'a rappelé le journaliste, il s'est déjà fait virer une fois dans les années 80 à l'époque où il travaillait avec Yves Mourousi. "J'étais coprésen­ta­teur du journal avant Marie-Laure Augry, et Mourousi est arrivé un beau matin en disant, écoute Jean-Pierre, je présente tout seul à partir d'aujourd'­hui, donc tu vas faire autre chose", s'est-il rappelé.

Au cours de cet entretien, il a également tenté d'expliquer les raisons pour lesquelles les Français continuaient de l'aimer année après année. "Beaucoup de gens se sont moqués de moi à Paris. Il y a eu des périodes où les gens ne comprenaient pas pourquoi j’avais six ou sept millions de téléspectateurs alors qu’eux en avaient 200.000. Je les comprends, parfois. (…) L’actualité chaude, c’est ce que ressentent les gens. C’est l’actualité vécue par les gens dans les régions, ce n’est pas l’actualité que nous dicte l’agenda du gouvernement" a-t-il notamment confié.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jean-Pierre Pernaut est aux commandes du journal télévisé de 13 heures de TF1 depuis 1988.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-