Koh-Lanta: un ex-candidat, Pascal, fait une blague douteuse sur l'affaire Candide Renard (photo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Koh-Lanta: un ex-candidat, Pascal, fait une blague douteuse sur l'affaire Candide Renard (photo)

Publié le 16/05/2018 à 20:49 - Mise à jour à 20:55
©Capture d'écran TF1
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pascal, un ancien candidat de "Koh-Lanta" a publié mardi une plaisanterie douteuse sur les accusations de Candide Renard contre Eddy Guyot. L'homme assume sa plaisanterie.

C'est une blague particulièrement douteuse que cet ancien candidat de Koh-Lanta a fait sur l'affaire qui secoue l'émission de TF1 entachée d'un possible scandale sexuel.

Pascal, qui a participé à l'émission lors de 15e saison (en Thaïlande en 2016) et apparaît actuellement dans Koh-Lanta: le combat des héros, a publié sur sa story Instagram une boutade pour donner son avis sur les accusations d'attouchements de Candide Renard sur Eddy Guyot: "Agression sexuelle sur Koh-Lanta. Le candidat s'explique. «On m'a demandé d'aller chercher remplir la gourde», j'ai du mal comprendre..." Le message douteux a fait réagir mais son auteur assume ses propos assurant être dans le registre de la plaisanterie. "Il n'y a jamais rien de méchant sur quoique ce soit. Mon état d'esprit est que l'on peut rire de tout" a-t-il expliqué au HuffPost.

 

Les premiers éléments de l'enquête, avec notamment la brève garde à vue du suspect lundi à son retour en France, font peser le doute sur la version de la plaignante qui, selon les propos de l'avocat d'Eddy Guyot, refuserait une confrontation.

Voir aussi - Koh-Lanta: le profil d'Eddy Guyot se précise, Candide Renard discréditée

Plusieurs témoins pourraient être entendus prochainement, notamment un candidat qui assure avoir été présent au moment des faits et n'avoir rien vu se rapportant à des attouchements sexuels, et a même infirmé la thèse selon laquelle Eddy et Candide se seraient retrouvés isolés à un moment donné.

La perte de Koh-Lanta (produit par la société ALP), émission populaire et rentable (et qu'il faudra remplacer dans la grille des programmes!) avec ses trois coupures publicitaires, pourrait selon les estimations représenter un manque à gagner de 20 millions d'euros pour TF1.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'ancien candidat assume sa plaisanterie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-