"L'amour est dans le pré": Jean-Pierre, l'un des agriculteurs, s'est suicidé

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"L'amour est dans le pré": Jean-Pierre, l'un des agriculteurs, s'est suicidé

Publié le 16/12/2016 à 08:07 - Mise à jour à 08:13
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jean-Pierre Le Guelvout, l'un des agriculteurs phares de la saison 5 de l'émission "L'amour est dans le pré", s'est donné la mort mercredi. Selon ses proches, ses problèmes professionnels pourraient être à l'origine de son geste.

C'est un coup dur. Jean-Pierre Le Guelvout, l’un des agriculteurs de L’amour est dans le pré, s’est suicidé mercredi 14 selon une information du journal Ouest-France. "C’était quelqu’un de bien, gentil, travailleur", ont confié ses proches évoquant une vie "un peu compliquée" et un homme "fragile ces derniers temps". Selon eux, ses problèmes professionnels pourraient être à l'origine de son geste.

Sans grande surprise, M6 n'a pas tardé à réagir. "C'est avec une grande tristesse que nous avons appris cette nouvelle et nous sommes profondément affectés. Nous étions en contact régulier avec Jean-Pierre, il faisait partie des candidats qu'on suivait et qu'on retrouvait régulièrement dans les Que sont-ils devenus?", a confié la chaîne à Télé Loisirs. De son côté, Karine Le Marchand, la présentatrice de l'émission, a choisi Twitter pour lui rendre hommage. "Jean-Pierre faisait rire malgré lui, Il chantait l'anglais en italien comme personne, Il était malheureux et ne le disait pas #adieu #ADP", a-t-elle écrit sur le réseau social.

Eleveur de vaches, céréaliers et aviculteur dans le Morbihan, l'agriculteur de 46 ans, installé avec son frère, avait marqué les esprits des téléspectateurs lors de la cinquième saison de l'émission. Dans son portrait, Jean-Pierre, qui avait perdu sa mère peu de temps avant l’émission, avait expliqué avoir dû travailler très tôt suite au décès de son père alors qu’il était jeune. 

Il avait également confié son envie de "continuer son aventure rurale à deux". Mais malgré son humour, l'agriculteur avait terminé l'émission célibataire. Ses obsèques se dérouleront samedi 17 décembre, dans sa commune de Moréac.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Jean-Pierre, candidat de la saison 5 de "L'amour est dans le pré", a mis fin à ses jours.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-