LCP: accusé d'agression sexuelle, Fréderic Haziza est de retour à l'antenne

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

LCP: accusé d'agression sexuelle, Fréderic Haziza est de retour à l'antenne

Publié le 22/12/2017 à 16:46 - Mise à jour à 16:56
© MARTIN BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Frédéric Haziza va réintégrer la rédaction de LCP alors qu’une enquête préliminaire est encore ouverte, révèle Buzzfeed ce vendredi. Il a été suspendu au mois de novembre après des accusations d’agressions sexuelles d’une journaliste de la chaîne.

Frédéric Haziza, présentateur de La Chaîne parlementaire (LCP) va réintégrer la rédaction malgré la plainte pour agression qui pèse contre lui.  Il avait été suspendu, fin novembre, provoquant l'ouverture d'une enquête interne.

"La direction constate qu’en l’état, juridiquement rien ne s’oppose au retour de Frédéric Haziza dans l’entreprise. Afin de garantir des conditions de travail sereines pour la journaliste qui a porté plainte, pour le journaliste qu’elle accuse, ainsi que pour l’ensemble des personnels de l’entreprise, la direction étudie avec l’avocate de LCP les mesures d’accompagnement appropriées dans le respect des règles de droit", a expliqué Marie-Ève Malouines, la présidente de LCP, dans un mail consulté par Buzzfeed.

Lire aussi: LCP suspend Frédéric Haziza, soupçonné d'agression sexuelle

De son côté, la Société des jounalistes (SJD) a fait part de son "indignation" face au choix de réintégration de Frédéric Haziza. Et d'ajouter qu'elle "réaffirme son refus du retour de Frédéric Haziza à l'antenne et dans l'enceinte de l'entreprise jusqu'à ce que la justice se prononce".

Les faits se sont produits en novembre 2014 dans la rédaction et ont valu à l'époque un avertissement au présentateur, selon LCP. Dans sa plainte, dont des extraits ont été publiés par le site BuzzFeed, qui révèle l'affaire, Astrid de Villaines relate que le présentateur lui a "pincé la fesse gauche" après lui avoir bloqué le passage.

"L'avertissement qui m'a été signifié il y a 3 ans, le 20 novembre 2014, m'a fait prendre conscience de l'ambiguïté de certains gestes. J'ai alors compris que j'avais pu involontairement blesser ma collègue. Je réitère mes excuses, n'ayant jamais eu l'intention d'outrager quiconque", s'était défendu Frédéric Haziza sur Twitter.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Astrid de Villaines accuse Frédéric Haziza de lui avoir pincé les fesses dans les bureaux de LCP.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-