"Le Divan": PPDA se livre sur la mort de l'une de ses filles et confie avoir déjà pensé au suicide

"Le Divan": PPDA se livre sur la mort de l'une de ses filles et confie avoir déjà pensé au suicide

Publié le 22/02/2017 à 16:13 - Mise à jour à 16:26
©Patrick Kovarik/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans "Le Divan de Marc-Olivier Fogiel" sur France 3, Patrick Poivre d’Arvor a évoqué mardi avec émotion le décès de sa fille Solenn. Cette dernière s'est suicidée en 1995 à l'âge de 19 ans de suites de sa maladie, l'anorexie-boulimie.

La plaie est toujours bien ouverte. Invité du Divan de Marc-Olivier Fogiel sur France 3, Patrick Poivre d'Arvor a évoqué mardi 21 la mort de sa fille, Solenn, qui s'est suicidée en 1995 à l'âge de 19 ans des suites de sa maladie, l'anorexie-boulimie. L'ancien présentateur du JT de TF1 a expliqué avoir vécu une période difficile. "Rien n’est plus injuste que la perte d’un enfant, d’un adolescent, même s’il n’y a pas de gradation dans la douleur des uns et des autres", a-t-il déclaré pour évoquer le drame qui s'était déroulé dans un lycée. Il a également expliqué avoir lui aussi pensé au suicide lors de cette épreuve.

"Comme d'autres, c'est arrivé bien sûr. D'arriver jusqu'à vouloir se supprimer mais ce sont des choses qui arrivent à d'autres", a-t-il confié tout en expliquant n'avoir finalement pas sombré, notamment grâce à son fils François, né de sa relation avec Claire Chazal.

Sur le plateau, PPDA est également revenu sur le jour de l'enterrement, rappelant qu'il était rentré de Bretagne pour assurer en direct le journal de 20h de TF1 à Paris. "Vous savez, ce soir-là, c'était pas facile", a-t-il confié tout en revenant sur les critiques qu'il avait reçues de la part de ses confrères. Plusieurs journalistes avaient alors écrit qu'il n'aurait pas dû reprendre l'antenne ce soir-là: "je peux vous dire que quand vous recevez tout ça, là vous en voulez un peu à votre métier, à la manière que certains journalistes ont de déformer les choses", a-t-il notamment expliqué L'homme, désormais âgé de 69 ans, a toutefois reçu le soutien de nombreux téléspectateurs, des lettres "magnifiques" qu'il n'a jamais jetées.

Patrick Poivre D'Arvor a également perdu deux autres de ses filles. Garance est décédée dans le ventre de sa mère suite à un accident de voiture tandis que Tiphaine a été victime de la mort subite du nourrisson.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PPDA a reconnu avoir déjà songé au suicide.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-