"Le Grand Journal": Sveva Alviti, héroïne du film "Dalida", s'effondre en direct après une crise d'épilepsie (VIDEO)

"Le Grand Journal": Sveva Alviti, héroïne du film "Dalida", s'effondre en direct après une crise d'épilepsie (VIDEO)

Publié le 06/01/2017 à 10:02 - Mise à jour à 10:06
©Luc Roux/Pathé Distribution
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Plus de peur que de mal en apparence, mais une belle frayeur tout de même: Sveva Alvita, qui incarne la chanteuse Dalida dans le film du même nom, a été prise d'un malaise (une crise d'épilepsie en l'occurrence), en pleine promotion du long-métrage.

Grosse frayeur –qui finit sans trop de heurts heureusement– jeudi 5 sur le plateau du Grand Journal, le talk-show du soir sur Canal+. A l’occasion de la sortie du film Dalida, un "biopic" retraçant la vie de la chanteuse qui s’est suicidée en 1987, l’émission avait invité plusieurs membres de l’équipe pour la promotion du long-métrage.

Et alors qu’Orlando, le frère de la chanteuse disparue, répondait aux questions des chroniqueurs du programme, la jeune Sveva Alviti, l'actrice qui incarne Dalida, a brusquement fait un malaise, en direct. Elle s’est en effet retournée vers le public, sans raison apparente, avant de s’effondrer prise de convulsions.

Le présentateur Victor Robert et les autres invités se sont immédiatement portés à son secours. Plusieurs personnes dans le public avaient commencé à faire de même lorsque le programme a été brusquement interrompu.

Lorsque l’émission a repris, sans Sveva Alviti, Victor Robert a annoncé que la jeune comédienne se reposait. "C’est quelqu’un qui ne triche pas", a expliqué sur le plateau Lisa Azuelos rappelant qu’"elle s’est donnée à fond dans la promo comme elle s’est donnée à fond dans le film. Elle est tellement à fleur de peau que, parfois, ça donne ça".

Dalida est le premier gros film pour l’actrice italienne de 32 ans, qui est surtout connue pour son parcours dans le mannequinat.  Elle n’avait tourné jusque-là (hormis un téléfilm et quelques courts-métrages) que dans trois films mineurs, n’ayant pas franchement marqué les esprits.

(Voir ci-dessous le malaise de Sveva Alviti dans "Le Grand Journal" de Canal+ - Attention, ces images peuvent choquer):

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sveva Alviti, à 32 ans, est encore au tout début de sa carrière cinématographique.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-