Le journaliste Jean-Pierre Elkabbach rejoint i>Télé pour le lancement de CNEWS

Le journaliste Jean-Pierre Elkabbach rejoint i>Télé pour le lancement de CNEWS

Publié le 11/01/2017 à 18:04 - Mise à jour à 18:05
©Boris Horvat/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Récemment écarté de l'interview matinale d'Europe 1, Jean-Pierre Elkabbach rejoint i>Télé pour le lancement prochain de CNEWS où il "assurera des interviews politiques et de grands entretiens". Le journaliste est également nommé conseiller auprès de la direction générale du groupe Vivendi/Canal "pour son développement".

Jean-Pierre Elkabbach rejoint i>Télé pour le lancement prochain de CNEWS, où il "assurera des interviews politiques et de grands entretiens", a indiqué ce mercredi 11 la direction de Canal+ dans un communiqué. Le journaliste de 79 ans, qui a été récemment écarté de l'interview matinale d'Europe 1, est également nommé conseiller auprès de la direction générale du groupe Vivendi/Canal "pour son développement", précise la direction de Canal+ dans son communiqué.

La direction d'Europe 1 avait averti que Jean-Pierre Elkabbach devrait quitter l'antenne de la radio au cas où il rejoindrait i>Télé. Il n'a d'ailleurs pas animé Le grand rendez-vous dimanche dernier. Professionnel infatigable, parfois brocardé pour ses amitiés politiques supposées, Jean-Pierre Elkabbach est entré en 1982 à Europe 1, où il a pris les commandes de l'interview politique du matin en 1987. Il a dirigé la station entre 2005 et 2008.

Pour renouveler son antenne, la chaîne d'information i>Télé a également approché Patrick Poivre d'Arvor, 69 ans -ce que l'ex-présentateur du JT de TF1 a confirmé à l'AFP mardi-, ainsi que l'ex-présentateur du journal de France 2 et ex-conseiller du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) Rachid Arhab, 61 ans.

La chaîne cherche de nouvelles têtes d'affiche pour remonter son audience, laminée depuis la grève de 31 jours en octobre-novembre contre les nouvelles orientations de la direction. A l'issue de ce mouvement, 98 salariés sur 180 ont décidé de quitter la chaîne, qui faute d'effectifs suffisants n'a pu assuré de direct pendant les week-ends des fêtes. La direction de Canal+ est convoquée mercredi devant le CSA pour évoquer l'avenir de la chaîne.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le journaliste de 79 ans a été récemment écarté de l'interview matinale d'Europe 1.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-