M6 compte s'offrir le groupe RTL pour 216 millions d'euros

M6 compte s'offrir le groupe RTL pour 216 millions d'euros

Publié le 14/12/2016 à 09:57 - Mise à jour à 10:00
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Le groupe M6 (M6, W9, 6Ter, Paris Première) envisage de dépenser 216 millions d'euros pour racheter le groupe RTL qui comprend les radios RTL, RTL2 et Fun Radio. Le nouvel ensemble devrait peser quelque 1,42 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

Le groupe de télévision M6 va racheter le pôle français de radios de son actionnaire principal RTL Group, enclenchant ainsi le regroupement des activités de télévision et radio du groupe luxembourgeois en France. M6 veut acquérir pour 216 millions d'euros "100% des titres du pôle radio de RTL Group en France, qui comprend les radios RTL, RTL2 et Fun radio, ainsi que leur régie publicitaire et leurs activités internet", selon son communiqué publié mardi.

Le groupe luxembourgeois RTL Group, lui même filiale de l'allemand Bertelsmann, est l'actionnaire à 48,26% de M6, et détient 100% de RTL France. M6 regroupera ainsi dans un même ensemble les radios RTL, RTL2 et Fun Radio et les chaines de télévision M6, W9, 6Ter, Paris Première. "Ce projet est une étape importante pour le groupe qui réaliserait ainsi la plus grosse opération de croissance externe de son histoire, ajoutant à ses autres activités le métier de la radio" et deviendrait plurimédia, a souligné Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6 cité dans le texte. "Il permettrait ainsi d'associer le deuxième groupe privé français de télévision avec le premier groupe privé français de radio", note-t-il.

RTL Group voudrait obtenir par cette opération "une combinaison de ses activités TV (M6, W9, 6Ter et Paris Première) et radio pour créer des synergies dans la publicité et les investissements technologiques", indique-t-il dans un communiqué distinct. La réorganisation "n'aura pas d'effet sur l'identité journalistique des radios RTL ou des chaînes M6", assure RTL Group. Les radios devraient "conserver leur autonomie éditoriale", renchérit le groupe M6 de son côté.

"Nous réorganisons nos activités de TV et de radio françaises dans une société unique, complètement intégrée, qui va nous rendre plus compétitifs dans le monde des médias numériques", ont commenté Guillaume de Posch et Anke Schäferkordt, qui co-dirigent RTL Group. Les annonceurs sont en effet de plus en plus demandeurs de campagnes simultanées sur plusieurs médias, ce que devrait proposer le nouvel ensemble grâce à une régie unique.

Dans le cadre de cette transaction, RTL Group conclura un accord de licence avec M6 pour que ce dernier puisse utiliser la marque "RTL". M6 vise un résultat d'exploitation (Ebita) de 40 millions d'euros pour le pôle radio à l'horizon 2020, alors qu'il a atteint quelque 24 millions d'euros en 2015. Le nouvel ensemble devrait peser quelque 1,42 milliard d'euros de chiffre d'affaires (168 millions pour le pôle radio de RTL et 1,249 milliard d'euros pour M6 en 2015).

Cette opération, qui doit se faire entièrement par endettement pour M6, doit encore recevoir le feu vert du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Le gouvernement luxembourgeois sera aussi consulté par RTL Group. Radio la plus écoutée en France, RTL, a enregistré une audience de 11,9% en septembre/octobre, selon les chiffres de Médiametrie. Fun affichait de son côté une audience de 6,4% après avoir été écartée des deux précédentes vague d'audience. Les groupes concurrents Altice (SFR et NextradioTV) et NRJ Group regroupent déjà des activités de télévision et de radios, mais ce n'est pas le cas de TF1 présent uniquement dans les secteurs de la télévision et du numérique.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le groupe de télévision M6 a annoncé mardi son intention de racheter les activités de RTL Group en France pour 216 millions d'euros.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-