#MeToo dans la vraie vie: une dizaine de rassemblements contre le harcèlement sexuel partout en France ce dimanche

#MeToo dans la vraie vie: une dizaine de rassemblements contre le harcèlement sexuel partout en France ce dimanche

Publié le 29/10/2017 à 13:25 - Mise à jour à 13:27
©MeToo dans la vraie vie/Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le mot dièse #MeToo (moi aussi) a été repris des centaines de fois sur les réseaux sociaux en France et partout dans le monde par des victimes de harcèlement et d'agressions sexuels. Celui-ci donne lieu ce dimanche à onze "vrais" rassemblements dans les rues de villes françaises.

#MeToo dans la vraie vie: c'est le nom des onze rassemblements en France organisés ce dimanche 29. Ce mot dièse utilisé à des centaines de reprises est utilisé, au même titre que "balance ton porc", pour dénoncer des faits de harcèlement sexuel.

A Paris, Amiens, Lille, Besançon, Lyon, Clermont-Ferrand, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Marseille et Pointe-à-Pitre, des rassemblements sont prévus dans l'après midi.

Dans la capitale, l'événement organisé par Carol Galand sera mixte et non mixte, selon les zones de la place de la République. Cette séparation entre les sexes est censé permettre à des "femmes brisées" et qui pense que la présence "d'hommes serait dangereuse pour elles" de pouvoir tout de même assister au rassemblement. La jeune femme qui avait publié une tribune sur le Huffington Post annonçant le rassemblement espère qu'au moins 10.000 personnes seront présentes ce dimanche, selon Europe 1.

Le but de se rassemblement est de transposer les réactions sur les réseaux sociaux à "la vraie vie" pour éviter que la polémique actuelle ne retombe sans qu'aucune mesure ne soit prise en faveur des victimes de harcèlement ou d'agression. Mais Carol Galand veut aussi "sensibiliser sur l'ampleur des abus subis".

Depuis l'affaire Weinstein, les hashtags "balance ton porc" et "Me too" ("moi aussi" en français) sont utilisés sur Twitter par des stars ou des anonymes pour dénoncer des déviances d'inconnus, de collègues de travail ou de proches.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A Paris, le rassemblement aura lieu sur la place de la République.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-