Excédé, Michel Cymes ferme son compte Twitter et dénonce les "twittopollueurs"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Excédé, Michel Cymes ferme son compte Twitter et dénonce les "twittopollueurs"

Publié le 14/04/2017 à 16:42 - Mise à jour à 17:05
©Michel Cymes/Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le médecin et animateur Michel Cymes a annoncé ce vendredi qu'il fermait son compte Twitter. Sa décision a été entraînée par la "haine" de certain internautes à son égard.

Michel Cymes, médecin et animateur de la chaîne France 5, a décidé de fermer son compte ce vendredi 14. Dans un long texte publié sur le réseau social et destiné à ces "amis et amies-followers", il a dénoncé les propos "haineux" de certains utilisateurs du réseau social.

Fort de ses 237.000 abonnés, l'animateur a été désigné comme étant l'une des personnalités préférée des français par le Journal du dimanche en mars dernier. Mais comme toutes les stars, l'animateur a aussi ses détracteurs, et ce sont eux qui l'ont poussé à quitter Twitter. Le réseau social était son moyen "de pouvoir dialoguer" avec ses fans.

C'est en effet pour cela qu'en 2011 il s' y était inscrit: "l'idée était de pouvoir dialoguer avec vous. Pouvoir passer la barrière de la caméra, de la radio, des livres, et avoir un contact direct, vous répondre, quand je le pouvais", a-t-il écrit à ses fans.

Mais s'il a "réussi à le faire pendant des années", Michel Cymes ne semble plus vouloir faire face "à ceux qui insultent ou agressent", lot commun de nombreux utilisateurs de Twitter. "Malheureusement, le réseau social est devenu aujourd'hui un réceptacle, un déversoir permettant à ceux qui n'ont que de la haine ou de l'agressivité à proposer, de s'exprimer", a regretté l'animateur.

Tout en remerciant "très chaleureusement" ses followers pour leur soutien, leurs messages et compliments, Michel Cymes a indiqué: "nous nous retrouverons ailleurs...".

Beaucoup de fans ont commenté la publication en demandant à l'animateur de rester en bloquant les comptes qui lui faisaient du tord. D'autres, ont compris sa décision: "Michel, j'en veux aux twittos haineux mais surtout à Twitter France de n'avoir rien fait. Tu vas me manquer. Bonne continuation", a écrit l'un d'entre eux.

La député écologiste Cécile Duflot a elle aussi réagi à cette publication. Elle lui a conseillé de simplement désinstaller l'application quelques temps, pour que les moqueries cessent. "Je vous jure je l'ai vraiment fait (pour éviter les tombereaux de +bien fait grosse vache+ à l'automne) et ça marche", a poursuivi l'élue.

Le livre d'anatomie de Michel Cymes destiné aux enfants, Quand ça va, quand ça va pas sorti en mars dernier, a fait l'objet d'une polémique et même d'une pétition. Des parents étaient mécontents que dans le livre, le sexe masculin était mieux décrit que le féminin, quatre lignes y avaient été dédiées contre treize lignes pour le pénis. Encore aujourd'hui, l'animateur est taxé de sexisme sur Twitter.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Michel Cymes était inscrit sur Twitter depuis 2011.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-