Australie: un soigneur borde et berce un bébé kangourou orphelin (vidéo)

Australie: un soigneur borde et berce un bébé kangourou orphelin (vidéo)

Publié le 27/04/2017 à 14:05 - Mise à jour le 30/04/2017 à 09:59
©Capture d'écran Facebook/The Kangaroo Sanctuary Alice Springs
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans le sanctuaire d'Alice Springs en Australie, les soigneurs ont trouvé un moyen original de "border" un kangourou orphelin. Ils ont utilisé un sac pour reproduire la poche ventrale d'une mère. La scène a été publiée sur YouTube mi-avril.

L'instinct animal est parfois surprenant. La scène se déroule dans le sanctuaire aux kangouroux d'Alice Springs situé en Australie. Dans cette vidéo publiée sur YouTube dimanche 16 avril, un bébé kangourou nommé Terri s'approche d'un homme et s'agrippe à sa jambe. Terri est un orphelin et il aimerait rentrer dans un petit sac en tissu que le soigneur tient dans ses mains. Ce dernier se penche en avant et tend le sac à l'animal. Comme s'il s'agissait de la poche ventrale de sa mère, le petit marsupial plonge à l'intérieur la tête la première et s'installe le plus confortablement possible. Dans les bras de l'hommej, il est bercé comme un enfant.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle scène a lieu dans le sanctuaire d'Alice Springs. En 2016, un autre bébé kangourou nommé Cristal avait eu droit à la même attention. Il avait rejoint un soigneur et s'était glissé dans un sac. 

A la naissance, le kangourou est à un stade immature. Il ne mesure que deux centimètres et ne pèse qu'un gramme. Aveugle et dépourvu de poils, il est extrêmement fragile. La poche de sa mère lui sert donc d'habitat et de protection. Au bout de quelques semaines, il commence à sortir de la poche à quelques occasions. Puis au bout de huit mois il en sort définitivement. Il pèse alors entre deux et quatre kilos.

La population des kangourous en Australie est estimée à 50 millions, soit deux fois plus que la population humaine de 23 millions d'habitants. Cependant l'espèce reste menacée car chaque années trois millions d'entre eux sont tués pour usage commercial.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dans les bras de l'homme le kangourou est bercé comme un enfant.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-