Neymar au PSG, les internautes s'enflamment sur les réseaux sociaux

Neymar au PSG, les internautes s'enflamment sur les réseaux sociaux

Publié le 04/08/2017 à 11:42 - Mise à jour à 12:04
©Photo AFP/Brandan Smialowski
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Léa Sabatier
-A +A

Depuis plusieurs semaines, les fans de football sont sur les starting-blocks en attendant de savoir si oui ou non Neymar sera au PSG à la rentrée. L'annonce officielle de l'arrivée du jeune Brésilien dans le club parisien jeudi a fait l'effet d'une bombe sur Twitter.

Pas de dout,  c'était le feuilleton favori des amateurs de football. L'annonce de l'arrivée du footballeur Brésilien Neymar âgé de 25 ans au PSG a enflammé les réseaux sociaux jeudi 3. Sur le compte Twitter du PSG qui comptabilise 4,8 millions d'abonnés, la publication annonçant l'arrivée du jeune homme au Paris Saint-Germain avec le message "He's Coming"  a été retweetée plus de 126.000 fois et likée par 138.000 personnes en seulement quelques heures.

Les amoureux du ballon rond n'ont pas hésité à se lâcher. Entre gifs rigolos, tweets assassins des supporters Marseillais et joie des fans du PSG, le hashtag #NeymarPSG est l'un des sujets d'actualité les plus commentés.

Certains se sont même amusés à "photoshoper" la photo du portrait officiel d'Emmanuel Macron en y mettant le visage de Neymar.

D'autres  réagissent avec ironie car Neymar sera le joueur le plus cher de la ligue 1 avec un contrat avoisinant les 222 millions d'euros. On peut y voir des gifs du héros de Disney Picsou en train de compter ses billets. En légende, il est écrit: "Neymar actuellement":

Les entreprises elles aussi en parlent. La marque de téléphone Honor informe avec ses clients qu'"avec 220 millions d'euros, on peut s'acheter 550.000 #Honor9, soit un par jour durant les 1.507 prochaines années".

Les amateurs d'actualité n'hésitent pas à comparer la polémique sur les APL avec l'arrivée du footballeur: "Peut être les cinq euros d'APL en moins c'est pour financer le transfert de Neymar"

Du côté des supporters des autres équipes de football, la nouvelle est un peu plus compliquée à digérer. Colère et déception peuvent se lire sur les publications: "Les supporters du Barça après le départ de Neymar"

Auteur(s): Léa Sabatier

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'annonce de l'arrivée du footballeur Brésilien Neymar âgé de 25 ans au PSG a enflammé les réseaux sociaux.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-