Nicolas Sarkozy se livre sur ses goûts télévisuels

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Nicolas Sarkozy se livre sur ses goûts télévisuels

Publié le 24/03/2016 à 12:44 - Mise à jour à 13:04
©Benoit Tessier/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans une interview accordée à "TV Magazine", Nicolas Sarkozy s'est exprimé sur ses goûts télévisuels. L'ancien chef de l'Etat a notamment avoué qu'il regardait beaucoup de séries, confiant en parallèle ne pas aimer les émissions mêlant divertissement et politique.

Loin des sujets politiques, Nicolas Sarkozy s'est exprimé, pour la première fois, sur ses goûts télévisuels. Dans une interview accordée à TV Magazine, l'ancien président de la République a regretté, dans un premier temps, les émissions des années 80. "J'ai connu une époque où il y avait L'Heure de vérité, 7 sur 7 et Questions à domicile: toutes ces grandes émissions ont disparu et n'ont pas été remplacées", a-t-il confié avant d'avouer qu'il n'aimait pas les émissions politiques actuelles. "L'époque est aux forums. Je ne suis pas contre le prin­cipe, mais j'ai parfois l'impression que la parole politique y compte moins que la recherche permanente de polémiques et d'incidents, dans un brou­haha où le journaliste se transforme en animateur. Beaucoup de bruit, mais pas suffisamment de musique!".

Concernant sa réticence à participer au talk-show On n'est pas couché, présenté par Laurent Ruquier, l'ancien chef de l'Etat a expliqué qu'il n'adhérait pas particulièrement à la formule de l'émission. "Le jeu qui consiste à vouloir, par principe, déstabiliser son invité ne me séduit pas spontanément. Pour autant, je reconnais le succès de cette émission et le talent de son animateur", a-t-il expliqué tout en précisant que "tout n'est pas show, blague, plai­san­te­rie ou dérision. Le sérieux, le concret, la luci­dité, l'expli­ca­tion, le temps de l'analyse doivent avoir leur place. Ces émissions ne me gênent pas, mais qu'il n'y ait plus que ça, si".

Entre deux confessions, Nicolas Sarkozy a également avoué n'avoir toujours pas vu le film La Conquête, qui retrace son arrivée au pouvoir. "J'ai du mal à regarder des films ou lire des articles, qui parlent de moi: on a forcément moins de recul... On peut avoir un regard biaisé. Mais, avec le temps, les choses s'apaisent: le regard se porte davantage sur l'artistique, moins sur la politique".

Enfin, du côté des séries qu'il affectionne particulièrement, on retrouve House of Cards, Downton Abbey, Versailles, Homeland, Game of Thrones, The Americains ou encore Les Revenants.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Tout n'est pas show, blague ou dérision", a-t-il notamment déclaré.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-