Nouveau dérapage homophobe dans "TPMP"? Les réseaux sociaux s'insurgent (vidéo)

Nouveau dérapage homophobe dans "TPMP"? Les réseaux sociaux s'insurgent (vidéo)

Publié le 19/05/2017 à 11:28 - Mise à jour à 11:39
©Capture d'écran C8
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une nouvelle polémique est en train de poindre au sujet de "Touche Pas à Mon Poste". Après le prime "Radio Baba" de jeudi soir, des internautes ont dénoncé les moqueries homophobes de Cyril Hanouna lors de canulars téléphoniques.

Au lendemain de la journée internationale de lutte contre l'homophobie, Cyril Hanouna et les chroniqueurs de Touche Pas à Mon Poste ont-ils commis l'irréparable? Selon plusieurs internautes, qui ont réagi avec véhémence sur les réseaux sociaux et principalement Twitter, l'animateur phare de C8 est en effet allé beaucoup trop loin jeudi 18 au soir lors de son prime Radio Baba.

Le principe de la soirée était, à première vue, innocent. Les chroniqueurs devaient réaliser des défis en direct et révéler des détails croustillants sur leur vie. Au programme aussi, des cadeaux au public et des canulars téléphoniques. Et c'est justement lors de cette dernière partie que les événements ont pris une mauvaise tournure…

Pour amuser la galerie, la production de l'émission avait eu l'idée de poster une annonce coquine sur un site de rencontres homosexuelles. Annonce qui était accompagnée d'une photo d'un jeune homme dévoilant ses abdos saillants. Un numéro à joindre était également indiqué, avec au bout du fil… Cyril Hanouna, avec une voix très efféminée, des manières exagérées et des propos osés uniquement employés à but de moqueries.

Sur Twitter, les internautes ont dénoncé les clichés et certains ont même demandé au CSA de se saisir du cas de TPMP, qui était accusé en décembre dernier d'homophobie ordinaire par l'association des journalistes LGBT.

Homophobie, sexisme, atteintes sexuelles, racisme… le CSA avait déjà donné plusieurs avertissements à Cyril Hanouna et C8. Notamment à cause des humiliations répétées sur Matthieu Delormeau, un chroniqueur et animateur télé qui ne cache pas son homosexualité. Si les autorités de l'audiovisuel se saisissent de ce cas, la chaîne et l'émission pourraient le payer très cher.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sur Twitter, les internautes ont dénoncé les clichés propagés par Cyril Hanouna et certains ont même demandé au CSA de se saisir du cas de TPMP, qui était accusé en décembre dernier d'homophobie ordinaire par l'association des journalistes LGBT.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-