"Pékin Express": Maxime et Alizée accusés de maltraitance animale (vidéo)

"Pékin Express": Maxime et Alizée accusés de maltraitance animale (vidéo)

Publié le 10/08/2018 à 12:09 - Mise à jour à 12:19
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une séquence de l'épisode de "Pékin Express", diffusé jeudi soir sur M6, a provoqué un scandale sur les réseaux sociaux. Les défenseurs de la cause animale sont montés au créneau car deux candidats, Maxime et Alizée, ont fait cuire deux poissons vivants.

Il n'y avait pas encore eu de gros scandale dans la nouvelle saison de Pékin Express, actuellement en diffusion sur M6. C'est désormais chose faite.

Dans l'épisode du jeudi 9, Maxime et Alizée, deux candidats qui suscitaient déjà les moqueries des téléspectateurs pour leur comportement un peu précieux (ils ont par exemple eu une peur bleue de dormir dans une tente et étaient prêts à abandonner l'aventure), ont provoqué un scandale en jetant des poissons vivants dans une poêle chaude pour les faire cuire.

La séquence, que la chaîne a donc choisi de conserver au montage, a choqué les internautes et les défenseurs de la cause animale.

Lire aussi: des militants vegans dénoncent les souffrances des poissons

Sur les images, on peut apercevoir les deux petits poissons sursauter dans la poêle, puis Maxime tenter après coup de les tuer en leur coupant la tête, avec les encouragements de sa compagne.

Face caméra, la jeune femme a expliqué qu'ils étaient "allés trop vite" et qu'ils n'avaient "pas réfléchi".

Une justification qui n'a évidemment pas suffi aux internautes, qui les ont copieusement insultés sur Twitter.

"Je n'ai pas réussi à le tuer. On devait trouver un poisson vivant et le tuer. Je ne suis pas vegan, mais ça m'a vraiment dérangé. Au restaurant, quand on me sert un poisson entier avec la tête, ça me dégoute. Le petit poisson, il n'avait rien demandé lui... J'adore les animaux", a déclaré Maxime à Télé-Loisirs pour tenter de désamorcer la situation et s'excuser.

Et aussi:

Lille: une poissonnerie vandalisée par des militants vegans (photo)

Japon: une patinoire sur un cimetière de poissons fait polémique

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Maxime et Alizée, deux candidats de la nouvelle saison de "Pékin Express", ont fait scandale dans l'émission de jeudi en faisant cuir des poissons vivants.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-