Rachida Dati à Eric Zemmour: "qu'il se fasse soigner"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Rachida Dati à Eric Zemmour: "qu'il se fasse soigner"

Publié le 14/09/2016 à 19:50 - Mise à jour à 19:55
©Philippe Sautier/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Eric Zemmour a reproché lundi à Rachida Dati d'avoir appelé sa fille Zohra, "un prénom musulman". La députée des Républicains n'a pas tardé à réagir, appelant l'éditorialiste à se "faire soigner".

Rachida Dati a haussé le ton. Critiquée par Eric Zemmour pour avoir appelé sa fille Zohra, "un prénom musulman", la maire du VIIe arrondissement de Paris à tenu à lui répondre sur le plateau de BFMTV. En réponse à ses propos, la députée des Républicains a suggéré, mardi 13 au soir, que l'éditorialiste aille se "faire soigner", précisant que son comportement était "pathologique". "Est-ce que vous trouvez scandaleux de donner le prénom à un de vos enfants de votre maman? J'ai adoré maman qui a disparu trop tôt. J'ai une petite fille, je l'ai appelée comme maman. Comme font des millions de Français et comme cela arrive tous les jours", a-t-elle ajouté.

La veille, Eric Zemmour avait jugé "scandaleux", le fait qu'elle donne à sa progéniture un prénom musulman, estimant que ce choix était loin d'être "en adéquation avec l'Histoire de France". Il avait également ciblé Zinedine Zidane, Jamel Debbouze et Omar Sy, prétendant qu'ils étaient moins Français que lui, en raison de leur nom et leurs origines.

Depuis la sortie de son livre Un quinquennat pour rien (Ed. Albin Michel), le journaliste Eric Zemmour ne cesse de s'en prendre aux prénoms "non français". Sur le plateau de LCI, il avait notamment demandé le rétablissement de la loi qui oblige les parents à donner à leurs enfants des prénoms issus du calendrier. "Ce fut la loi de la France pendant deux siècles, ce fut une loi établie par Bonaparte. Cette loi est restée et l'on devait trouver un prénom dans le calendrier. Cette loi fut conservée sous la IIIe République, sous le général de Gaulle, et même jusqu'à Mitterrand. Elle a été abolie en 1993. Je ne vois pas pourquoi on ne rétablirait pas cette loi", avait-t-il expliqué.

Une semaine plus tôt, il avait également abordé le sujet sur le plateau de C à vous."S’ils sont Français, ils doivent se détacher de ce qu’est leur religion. Par exemple, donner un prénom qui n’est pas un prénom français à ses enfants, c’est ne pas se détacher de l’Islam".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Qu’il se fasse soigner", a lancé Rachida Dati au sujet d'Eric Zemmour.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-