Les lunettes en écailles de tortue d'Audrey Pulvar font polémique après sa nomination à la tête de la Fondation Hulot

Les lunettes en écailles de tortue d'Audrey Pulvar font polémique après sa nomination à la tête de la Fondation Hulot

Publié le 29/06/2017 à 12:03 - Mise à jour à 12:22
©Charly Triballeau/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après sa nomination à la présidence de la fondation pour la nature et l'Homme, en remplacement de Nicolas Hulot, Audrey Pulvar est la cible des internautes à cause de ses lunettes en écaille de tortue.

Virage serré dans la carrière de la journaliste. Audrey Pulvar a été nommée mercredi 28 présidente de la fondation Nicolas Hulot a indiqué l'ONG dans un communiqué. L'organisation écologiste va donc changer de nom pour Fondation pour la nature et l'Homme. Ce changement d'emploi a réanimer une polémique que la journaliste avait réussi à éteindre: celle de ses lunettes en écailles de tortue.

Depuis mercredi 28, la décision de la fondation fait réagir. Sur Twitter, les utilisateurs y vont à cœur joie et dénonce un paradoxe entre sa nomination et ses lunettes.

Le but de l'organisation écologique est d'"accélérer les changements de comportements individuels et collectifs, et soutenir des initiatives environnementales en France comme à l’international pour engager la transition écologique de nos sociétés", comme indiqué sur son site internet. La journaliste a précisé sur Twitter qu'elle se, "consacrerait avec conviction et enthousiasme à ces nouveaux défis" car,"l’adversité déclenchée par les bouleversements écologiques et climatiques semble sur le point de nous pulvériser", ajoute-t-elle dans les colonnes du journal Le Monde.

Originaire de Martinique, Audrey Pulvar a commencé sa carrière à la télévision en 1995 sur une chaîne antillaise. En 22 ans, la journaliste aura eu un sacré parcours. Elle a notamment présenté le 19/20 sur France 3. Audrey Pulvar a ensuite été chroniqueuse dans On est pas couché et a travaillé sur France Inter et RTL. La femme de 45 a aussi connu un court passage dans la presse écrite en étant à la tête de la rédaction des Inrockuptibles pendant quelques mois. Elle est ensuite revenu sur le petit écran en animant plusieurs émissions du groupe Canal+.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Audrey Pulvar a été nominée mercredi 28 à la président de la fondation Nicolas Hulot

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-