Robert Ménard quitte sèchement le plateau de Thierry Ardisson, ce dernier le traite de "grosse tête de con" (VIDEO)

Robert Ménard quitte sèchement le plateau de Thierry Ardisson, ce dernier le traite de "grosse tête de con" (VIDEO)

Publié le 27/11/2016 à 10:27 - Mise à jour à 10:52
©Pascal Guyot/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le maire de Béziers a quitté brusquement le plateau de "Salut les Terriens" gratifiant au passage son présentateur, Thierry Ardisson, d'un "va te faire foutre". Ce dernier, pas en reste, a rapidement laissé un message incendiaire sur le téléphone de l'élu.

Les médias appellent cela un "clash". Et celui-ci est de fort belle facture. Les inultes fusent en effet entre Robert Ménard, le maire de Béziers proche du Front national, et l’animateur Thierry Ardisson.

Samedi 26, dans la soirée, l’émission Salut les Terriens présentée par le second sur C8, reçoit le premier parmi la brochette d’invités du jour. C’est la chronique humoristique de Tom Villa qui va mettre le feu aux poudres. Ce dernier en effet clame un texte léger, avec une emphase un brin moqueuse, pour décrire le parcours politique de Robert Ménard. Le principe? L’humoriste laisse de temps en temps un blanc en suspens dans son texte pour créer une petite confusion pleine de sous-entendus.

"Qui d’autre aurait repris cette ville de… 75.000 habitants?" Le public rit, Robert Ménard beaucoup moins, mais il encaisse. La deuxième saillie sera celle de trop. "Un jour toi aussi tu seras connu dans l’univers comme le cher Adolf… Sax!". La blague de trop, Robert Ménard se lève immédiatement et quitte le plateau.

Il gratifie au passage Thierry Ardisson d’un fort peu élégant "va te faire foutre!". Visiblement courroucé par le comportement du maire de Béziers, l’animateur va lui aussi faire preuve de sa petite insulte. Robert Ménard a en effet publié sur son compte Twitter la vidéo d’un téléphone portable, que l’on présume être le sien, sur lequel a été un message vocal présenté comme émanant de Thierry Ardisson. Qui va directement dans l’insulte: "Je voulais te dire que t’étais une grosse tête de con, quoi. Ça se fait pas de quitter une émission à laquelle on a accepté d’être invité (…) Je te le redis une fois encore (…) t’es une grosse tête de con. Salut!"

L’élu avait auparavant justifié son geste sur Twitter: "Je n’accepterai jamais qu’on insulte les Biterrois".

(Voir ci-dessous le départ du plateau de "Salut les Terriens" de Robert Ménard)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Robert Ménard a expliqué ne pas supporter les insultes faites aux Biterrois.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-