James Hewitt, amant de Lady Diana, est-il le père du prince Harry? "Non, ce n'est pas moi" (VIDEO)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

James Hewitt, amant de Lady Diana, est-il le père du prince Harry? "Non, ce n'est pas moi" (VIDEO)

Publié le 14/03/2017 à 16:19 - Mise à jour à 16:43
©Capture d'écran Sunday Night
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

James Hewitt, qui a partagé en secret une amourette pendant plusieurs années avec Lady Diana, a assuré dimanche ne pas être le père du prince Harry.

Voilà trente ans que la rumeur fait trembler la famille royale britannique. Le prince Harry ne serait pas le fils du prince Charles de Galles mais serait né d'une liaison adultérine que Lady Diana a eu avec James Hewitt, un ancien officier de l'armée britannique, à la fin des années 90.

C'est cet amant qui a en personne fait taire toutes les mauvaises langues dimanche 12 en répondant à une interview pour la télévision australienne. A la question "êtes-vous le père d'Harry?", James Hewitt a simplement répondu: "Non je ne le suis pas". Mais pourquoi est-ce que cela n'arrête pas de revenir sur le tapis dans ce cas? "Parce que ça fait vendre les journaux…"

Les rumeurs avaient, depuis la naissance du prince Harry, fait le bonheur des tabloïds britanniques, les observateurs les plus médisants appuyant leurs propos par la ressemblance physique entre les deux hommes. Mais techniquement, si l'on en croit les dates de la liaison entre Lady Diana et James Hewitt, qu'il a lui-même fourni à la journaliste australienne Melissa Doyle, animatrice de Sunday Night, il est impossible que le prince Harry puisse être son fils. Les deux amants auraient commencé à se fréquenter en 1986, soit deux ans après la naissance de Henry de Galles (15 septembre 1984).

Au milieu des années 90, James Hewitt avait révélé au grand jour cette liaison, qui avait semble-t-il pris fin quand il avait rejoint le Moyen-Orient au moment de la guerre du Golf. En 1999, soit deux ans après la mort de la princesse (le 31 août 1997), il avait regretté son geste.

(Voir ci-dessous un extrait de l'interview de James Hewitt pour Sunday Night)

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


James Hewitt (ici lorsqu'il était jeune) a assuré dimanche à la télévision australienne ne pas être le père du prince Harry.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-