Un téléfilm sur l'attentat du Bataclan prochainement sur France 2

Un téléfilm sur l'attentat du Bataclan prochainement sur France 2

Publié le 29/11/2017 à 12:57 - Mise à jour à 13:03
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le tournage d'un téléfilm de France 2 centré sur la reconstruction après les attentats de Paris le 13 novembre 2015 et la tuerie au Bataclan a débuté lundi. Il sera intitulé "Ce soir-là" et racontera l'histoire d'amour entre un homme et une femme qui ont porté secours aux blessés ce vendredi-là.

Le tournage d'un téléfilm France 2 sur la tuerie du Bataclan le 13 novembre 2015 a débuté lundi 27 à Paris et devrait s'achever le 22 décembre prochain. Aucune date de diffusion n'a pour l'heure été avancée par la chaîne du service public.

A l'affiche de cette production, intitulée Ce soir-là, on retrouvera Sandrine Bonnaire et Simon Abkarian dans les rôles principaux.

Le téléfilm sera centré sur la reconstruction, sur "l'après". Il n'y aura aucun détail de ce qu'il s'est passé à l'intérieur de la salle de concert. Mais tout partira tout de même du vendredi 13 novembre 2015 au soir et sera orchestré autour d'une grande histoire d'amour impossible aux allures de Roméo et Juliette.

Lire aussi: pour Daniel, blessé au Bataclan, "la douleur est toujours là" même si "les terroristes n'ont pas gagné"

Sandrine Bonnaire incarnera une certaine Irène, mère célibataire, et Simon Abkarian jouera Karan, un homme d'origine afghane qui a fui son pays il y a 30 ans avec sa famille, pour échapper aux Talibans.

Le speech: Le soir des attentats de Paris, Irène, qui habite derrière le Bataclan, et Karan, qui était dans le coin, aident les blessés qui fuient la folie meurtrière des terroristes. Quelques jours après, les gens qu'ils ont sauvés les recontactent, pour les revoir et les remercier. C'est alors que les deux personnages vont tomber amoureux. Et vivre un amour impossible.

Sur les réseaux sociaux, sitôt la nouvelle de l'existence de ce téléfilm répandue, beaucoup de personnes ont exprimé leur colère et leur désaccord avec ce besoin primaire de toujours "tout romancer".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sandrine Bonnaire et Simon Abkarian seront à l'affiche du téléfilm de France 2 sur l'attentat du Bataclan, intitulé "Ce soir-là", et dont le tournage a débuté lundi.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-