TikTok condamné aux Pays-Bas pour avoir laissé ses conditions de confidentialité en anglais

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

TikTok condamné aux Pays-Bas pour avoir laissé ses conditions de confidentialité en anglais

Publié le 27/07/2021 à 15:10
DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors que le réseau social vidéo TikTok continue de gagner des utilisateurs, en majorité des jeunes, de nombreuses enquêtes de régulateurs dans le monde étudient les menaces aux libertés auxquelles les mineurs sont exposés. Le régulateur néerlandais des données (CBP) vient de condamner, ce jeudi 22 juillet, TikTok à payer une amende de 750 000 euros pour avoir violé la confidentialité des données personnelles de jeunes enfants aux Pays-Bas. En effet, pour qu’une plateforme soit respectueuse de la vie privée, elle doit faire attention à ce que leurs utilisateurs puissent faire un choix éclairé par rapport aux conditions liées à la vie privée. Les conditions d’utilisation de TikTok étant uniquement écrites en anglais, la CBP considère que les enfants néerlandais ne pouvaient pas effectuer de choix en pleine connaissance de cause.

Les conditions de confidentialité sont désormais disponibles en neéerlandais

« Il s’agit d’une violation de la législation sur la protection de la vie privée, qui repose sur le principe selon lequel les personnes doivent toujours avoir une idée claire de ce qui est fait avec leurs données personnelles », a déclaré la CBP dans un communiqué. Cette amende a pris TikTok par surprise, car la plateforme avait proposé une version néerlandaise de sa politique de confidentialité en juillet 2020 pour se mettre en conformité avec la CBP.

La Commission européenne avait également lancé une action contre TikTok

Vendredi 28 mai, la Commission européenne et le réseau des autorités nationales des consommateurs (CPC) ont lancé un dialogue formel avec TikTok pour pousser la plateforme à revoir ses pratiques commerciales et sa politique concernant les publicités. Cela fait suite à une alerte lancée par l'Organisation européenne des consommateurs (BEUC) en février dernier. 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




es conditions d’utilisation de Tik Tok étant uniquement écrites en anglais, la CBP considère que les enfants néerlandais ne pouvaient pas effectuer de choix en pleine connaissance de cause

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-