"TPMP": Benjamin Castaldi dénonce des "pressions" exercées sur l'agent de Pierre-Antoine Bosse par "Quotidien" (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"TPMP": Benjamin Castaldi dénonce des "pressions" exercées sur l'agent de Pierre-Antoine Bosse par "Quotidien" (vidéo)

Publié le 05/10/2017 à 09:17 - Mise à jour à 09:24
©Capture d'écran C8
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Mercredi soir, Benjamin Castaldi, l'un des chroniqueurs de "TPMP", a dévoilé des SMS envoyés par le programmateur de "Quotidien" à l'agent de Pierre-Antoine Brosse. Des propos pour le moins "secs" critiquant le choix de l'athlète de s'exprimer chez Cyril Hanouna plutôt que chez Yann Barthès.

La rivalité parfois agressive entre Touche pas à mon poste (dit TPMP) sur C8 et Quotidien sur TMC ne risque pas de se voir apaiser. Dans l'émission du mercredi 4 animée par Cyril Hanouna, Benjamin Castaldi, l'un des chroniqueurs, a en effet dévoilé des SMS montrant la concurrence acharnée et agressive que se livrent les deux programmes.

En ligne de mire? L'interview le lundi 2 de Pierre-Ambroise Brosse dans l'émission de Cyril Hanouna champion du monde du 800 mètres surtout présent dans les médias à cause de l'agression brutale qu'il a subie dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août. L'athlète était visiblement courtisé pour en parler dans Quotidien et TPMP et il a choisi plutôt l'émission de l'animateur parfois contesté. Ce qui n'a visiblement pas plu du tout au programmateur de l'émission de TMC.

Benjamin Castaldi révèle en effet des "pressions", à savoir un échange de message entre le programmateur en question et l'agent de Pierre-Ambroise Brosse, dit "PAB". Dans un premier message, l'employé de Quotidien déplore que "PAB se passe ainsi du 1er talk show de France au profit d’une émis­sion qui a très mauvaise presse, peut-on lire. J’apprends sur Twitter qu’il va chez TPMP, je ne comprends pas".

Dans un second message, le même personnage s'énerve en déclarant: "Tu m'as dit que tu me recontacterai et que je serai le premier au courant pour son interview. J'avais entièrement confiance en toi. Et j'apprends sur Twitter qu'il va chez TPMP. Je ne comprends pas". Ce à quoi l'agent de l'athlète répond par un lapidaire: "A la lecture de ces messages très heureux de ne pas venir!".

Autour de la table de Cyril Hanouna, l'agacement est perceptible. "De dire qu’on a mauvaise presse, ce n’est pas très sympathique. Je trouve cette méthode fran­che­ment dégueulasse" s'emporte Benjamin Castaldi. Et à l'évocation de "1er talk show de France" ce dernier s'agace: "Si on fait un peu l’his­toire depuis cinq ans que vous êtes face à Yann Barthès (qui présente Quotidien et qui était auparavant sur Canal + sur le même créneau horaire, NDLR), il y a eu 1 000 émissions et il vous a battu 50 fois". Ce à quoi Hanouna, goguenard, lui répondra "50 fois de trop". Ambiance.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pierre-Ambroise Bonne a préféré s'exprimer chez Cyril Hanouna.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-