"TPMP": Matthieu Delormeau quotidiennement harcelé, il reçoit entre "10 à 15 tweets" homophobes (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"TPMP": Matthieu Delormeau quotidiennement harcelé, il reçoit entre "10 à 15 tweets" homophobes (vidéo)

Publié le 26/09/2017 à 17:41 - Mise à jour à 17:51
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Sur le plateau de "Touche pas à mon poste", mardi soir, Matthieu Delormeau a évoqué les rapports quotidiens qu'il entretient avec les réseaux sociaux. Il a notamment expliqué qu'il recevait quotidiennement entre "10 et 15 tweets" homophobes.

Il est quotidiennement harcelé. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, mardi 26 au soir, Matthieu Delormeau a évoqué les rapports quotidiens qu'il entretient actuellement avec les réseaux sociaux.  "Je reçois, au moins, entre 10 et 15 tweets vraiment, vraiment homophobes par jour. Je vous jure que c'est vrai!", a-t-il notamment expliqué mentionnant au passage quelques insultes: "t'aurais dû griller" ou encore "t'aurais dû mourir".

Malgré tout, l'ancien chroniqueur de TPMP, qui compte plus de deux millions d'abonnés sur son compte Twitter, n'a pas l'intention pour autant de clôturer son compte.  "Il y a 90 % de choses formidables", a-t-il déclaré précisant qu'il préférait donc ignorer les autres 10%, les "racistes" et les "haters" (des détracteurs).

Et si Matthieu Delormeau parvient à survoler les critiques et les commentaires haineux sur les réseaux sociaux, ce n'est pas le cas de tout le monde. En avril dernier par exemple, c'est Michel Cymes qui a décidé de fermer son compte Twitter. "Malheu­reu­se­ment, le réseau social est devenu aujourd’­hui un réceptacle, un déversoir permettant à ceux qui n’ont que de la haine ou de l’agressivité à proposer, de s’exprimer", avait-il déclaré. Et d'ajouter: "Twit­ter ne remplit plus, à mes yeux, ce rôle de lien entre vous et moi, je vais donc fermer mon compte. Et ce, dès aujourd’­hui. Nous nous retrouverons… ailleurs…".

Et cinq mois après, l'animateur préféré des Français ne semble pas regretter son choix. Invité du Tube, samedi 23, le présentateur du Magazine de la santé a expliqué qu'il ne comptait pas revenir de sitôt sur les réseaux sociaux. "Parfois, ça me manque, parce que j'ai des trucs à dire. Mais c'est un tel soulagement de ne plus lire tous ces connards!", a-t-il déclaré. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Matthieu Delormeau est victime d'homophobie quotidiennement.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-