TPMP: polémiques en séries, le CSA promet une réaction "nette et ferme"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

TPMP: polémiques en séries, le CSA promet une réaction "nette et ferme"

Publié le 10/11/2016 à 13:12 - Mise à jour à 13:23
©Cyrille George Jerusalmi/D8
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

La garde à vue du chroniqueur de "Touche pas à mon poste" Jean-Michel Maire pour une histoire de drogue a une nouvelle fois attiré l’attention sur l'émission de Cyril Hanouna. Une émission autour de laquelle les polémiques se succèdent, de même que les mises en garde du CSA.

Simples "clashs", polémiques, dérapages voire problèmes judiciaires et plaintes auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel, ces affaires de gravité très variables semblent être devenues régulières autour de l'émission Touche pas à mon poste et de ses chroniqueurs.

Dernier cas en date, la garde à vue de Jean-Michel Maire dans le cadre d'une enquête pour trafic de cocaïne. Une procédure qui n'aurait entraîné aucune suite pour l'instant. L'affaire a rappelé celle de son baiser sur le sein d'une invitée sans sa permission, pour laquelle il s'était excusé, mais qui lui avait valu des accusations d'"agression sexuelle" de la part de certains internautes.

L'émission a également était l'objet de "bad-buzz" en série concernant essentiellement le chroniqueur Matthieu Delormeau. Cyril Hanouna avait été accusé de l'avoir humilié en public, puis le chroniqueur avait été le dindon de la farce d'un canular morbide, et ensuite soupçonné d'avoir été au courant de la supercherie. Cela avant un "clash" avec son collègue Jean-Luc Lemoine qui l'a accusé de "faire pleurer" des membres de l'équipe avec ses blagues.

Les polémiques se suivent donc, au point de poser la question du "bon goût" ou même de sanctions contre l'émission. Il ne faut certes pas négliger l'effet amplificateur du buzz médiatique. Cyril Hanouna a d'ailleurs à plusieurs reprises dénoncé les médias qui n'avaient "que ça à faire".

Reste que le CSA, a dû se pencher sur la question. Il faut dire que le gendarme de l'audiovisuel avait reçu plus de 2.000 plaintes concernant l'affaire de l'"agression sexuelle". Et ce n'était pas la première fois. L'organisme avait déjà fait les gros yeux à TPMP lors de l'épisode de la gifle de JoeyStarr en avril dernier, de celui des nouilles dans le pantalon de Matthieu Delormeau en mai, ou du dérapage d'Elie Semoune sur les trisomiques. Un dernier épisode qui avait valu une mise en demeure à C8.

Le CSA ne peut cependant passer de l'avertissement à la sanction "que si des faits de même nature ont été commis durant une période postérieure", a rappelé mardi 8 Olivier Schrameck, président du CSA à France Bleu Poitou. Jugeant "qu'une émission pour être distrayante ne doit pas être pour autant avilissante", il a déclaré que "des faits ont été commis de façon répétés, qu'ils sont actuellement à l'instruction du CSA", promettant une réaction "nette et ferme (...) dans les semaines à venir".

 

Auteur(s): VL


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le CSA a mis en garde à plusieurs reprises C8 pour les dérapages de "TPMP" dont certains sont "à l'instruction".

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-