"TPMP": séquence homophobe dans l'émission, Hanouna lâché par plusieurs annonceurs

"TPMP": séquence homophobe dans l'émission, Hanouna lâché par plusieurs annonceurs

Publié le 23/05/2017 à 09:33 - Mise à jour à 09:56
©Capture d'écran C8
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Suite à la diffusion d’un canular homophobe dans "Touche Pas à Mon Poste", plusieurs marques ont annoncé leur intention de boycotter l'émission de Cyril Hanouna et donc de ne plus diffuser leurs campagnes publicitaires dans "TPMP". C'est notamment le cas de Petit Navire, Bosch, Chanel, Disneyland Paris, Decathlon et le groupe PSA

Les conséquences de ses actes ont été immédiates. Suite à une séquence de Touche Pas à Mon Poste jugée homophobe par plusieurs associations et personnalités, plusieurs annonceurs ont décidé de réagir. Selon les informations de BuzzFeed, de nombreuses marques ont annoncé leur intention de boycotter l'émission de Cyril Hanouna et donc ne plus diffuser leurs campagnes publicitaires dans TPMP.

Interrogé par le site, Chanel a indiqué qu'elle ne cautionnait "en aucun cas tout propos discriminatoire ou humiliant. Dans ce contexte, la marque a stoppé sa campagne actuelle de sponsoring de l’émission". La maison de haute-couture a donc demandé à son agence à ce qu'elle ne soit plus présente dans cette émission. "Nous renforcerons notre vigilance afin que nos consignes en matière d'achat d'espace soient respectées". Même son de cloche pour la marque Petit Navire qui a elle aussi décidé de retirer ses campagne publicitaires suite à cette polémique: "Petit Navire tient à préciser qu’il ne cautionne en aucun cas tout propos discriminatoire ou humiliant. Dans ce contexte, la marque a stoppé sa campagne actuelle de sponsoring de l’émission".

Et ce n'est pas les seules marques à ne plus vouloir être associées à l'animateur. Le groupe allemand Bosh a également suivi le pas en indiquant qu'elle ne cautionnait pas "ce qui est passé et les propos qui ont été tenus. La marque a décidé d’arrêter la publicité digitale et télé en cours et à venir pour cette émission". Même chose pour le parc d'attractions Disneyland Paris, le groupe PSA, Decathlon, Flunch et Orange.

En parallèle, la marque Lu et EasyJet réfléchissent à l'idée d'arrêter de diffuser des spots pendant l'émission. Mais pour le moment, aucune décision n'a encore été prise. "Clairement, nous désapprouvons ce canular réalisé par Cyril Hanouna. Ces propos vont à l’encontre des valeurs d’ouverture, de respect et de non-discrimination qui sont clefs dans notre entreprise. Cela nous amènera certainement à revoir nos futures décisions de plan média", a expliqué Lu tandis qu'EasyJet, dont la campagne prend fin ce mardi, a expliqué qu'elle "étudiera la possibilité de communiquer de nouveau sur cette chaîne".

De son côté, Sodastream ne semble pas vouloir suivre la tendance, rappelant que l’annonceur "ne connaît pas à l’avance les sujets qui vont être diffusés": "on ne choisit pas l’émission en fonction des éventuelles polémiques qu’elle peut provoquer ou non, mais en fonction de l’audience et de la clientèle qu’on veut toucher. On s’associe à une émission qui fait beaucoup d’audience". Pour le groupe, cette polémique "n’impacte pas l’image de la marque".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La polémique n'est pas prête de s'essouffler.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-