Un Doodle Google pour célébrer l'anniversaire de Ferdinand Monoyer

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un Doodle Google pour célébrer l'anniversaire de Ferdinand Monoyer

Publié le 09/05/2017 à 10:05 - Mise à jour à 10:14
©Capture d'écran Google
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'ophtalmologue Ferdinand Monoyer naissait il y a tout juste 181 ans et c'est un Doodle du moteur de recherche Google qui le rappelle ce mardi. L'occasion de se pencher sur la vie de cet homme assez mal connu du grand public.

Il y a 181 ans naissait Ferdinand Monoyer, c'est un Doodle de Google qui lui rend hommage ce mardi 9 mai. Cet ophtalmologue né à Lyon en 1836 est assez peu connu du grand public, pourtant, ses inventions ont changé la vie de beaucoup, car selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, sept adultes sur dix portent des lunettes.

Le scientifique est en effet à l'origine de l'échelle Monoyer: la série de lettres plus ou moins grandes permettant de mesurer l'acuité visuelle. En se cachant un œil puis l'autre, des patients du monde entier doivent encore aujourd'hui le déchiffrer lorsqu'ils font évaluer leur vue. Créé il y a plus de cent ans, l'échelle Monoyer a été le premier examen visuel a utiliser le système décimal, chaque ligne correspondant à un note sur 10.

Le docteur a créé deux échelles de cette sorte: un test permettant de vérifier la vision à trois mètres de distance qui se termine par NXV et un autre pour tester la vision a cinq mètres se terminant par ZU.

Ferdinand Monoyer a d'ailleurs caché son nom dans cette dernière échelle: son nom de famille apparait lorsqu'on ne lit que les premières lettres de chaque lignes de bas en haut et son prénom peut être découvert alors qu'on ne lit que les dernières lettres de chaque lignes de bas en haut.

Mais le savant Lyonnais n'a pas inventé que ces fameuses lettres, il est aussi le premier à avoir pensé la dioptrie. C'est une unité permettant de définir la puissance des verres  et utilisée pour identifier les défauts de vision des patients.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le moteur de recherche Google a rendu hommage à l'ophtalmologue Ferdinand Monoyer.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-