Un magazine refuse d'afficher des couples homosexuels, il fait faillite

Un magazine refuse d'afficher des couples homosexuels, il fait faillite

Publié le 19/11/2018 à 10:28 - Mise à jour à 10:37
© LUIS ACOSTA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un magazine australien spécialisé dans les mariages a fait faillite après le départ de plusieurs annonceurs. Les gérants expliquent que cette désaffection fait suite à leur choix de ne pas publier de contenus montrant des couples homosexuels.

Le magazine a assumé son choix qui l'a précipité vers la faillite: White Magazine, une revue australienne spécialisée dans les mariages vient d'annoncer sa disparition, après avoir été déserté par les annonceurs. En cause: un choix éditorial radical, celui de ne publier aucune photo montrant le mariage d'un couple homosexuel.

Dans un post de blog (voir ici), les fondateurs du magazine –qui ne font pas mystère de leurs convictions chrétiennes– expliquent leur point de vue face au dilemme qu'affronte le magazine créé il y a 12 ans. Le titre, qui fait la promotion du mariage et des "belles" cérémonies au gré de ses pages a vécu comme un choc la légalisation du mariage homosexuel en Australie en 2017.

Pour rester fidèles à leurs convictions, les éditeurs ont donc pris le parti d'ignorer les unions du même sexe dans ses illustrations et ses articles. Un choix qui a déclenché la colère de militants et a entraîné le retrait de plusieurs annonceurs importants du magazine qui ont eu "peur d'être jugés". Conséquence, White Magazine "n'est plus économiquement viable" assurent les éditeurs qui se plaignent, en filigrane, de l'intolérance face à leur point de vue. "Nous espérons qu’un jour notre société pourra apprendre à accepter les différences et les divers points de vue" achèvent-ils.

Lire aussi: La communauté gay d'Indonésie s'inquiète d'une vague de répression

La légalisation du mariage gay en Australie ne s'est pas faite sans heurt. Le gouvernement, avait demandé à une commission de proposer des pistes pour mieux faire accepter la réforme à la frange conservatrice de l'électorat. Les premières mesures ayant fuité dans la presse –comme l'autorisation de discrimination dans les écoles d'élèves ou de professeurs gays– ont provoqué le tollé dans l'opinion.

Voir aussi:

Le Colorado élit un gouverneur ouvertement gay, une première aux Etats-Unis

Taïwan: une Gay Pride en faveur du mariage pour tous avant des référendums conflictuels

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le magazine a refusé de publier des images de couples homosexuels.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-