Une vague d'amour éteint la tentative de polémique raciste d'un Identitaire (photo)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 30 mars 2019 - 12:12
Image
Une manifestation de l'association Génération Identitaire à Paris le 28 mai 2016
Crédits
© MATTHIEU ALEXANDRE / AFP/Archives
La photo d'une famille de Clichy-sous-Bois, partagée sur Twitter par un responsable identitaire, n'a pas déclenché de polémique raciste.
© MATTHIEU ALEXANDRE / AFP/Archives

Le président du groupe d'extrême droite Génération Identitaire a voulu créer une polémique raciste jeudi 28 mars sur Twitter en postant la photo d'une famille vivant dans un quartier populaire de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Mais une vague de messages d'amour a détourné le tweet de son objectif initial.

Il n'a certainement pas eu les réactions qu'il attendait: jeudi, Clément Galant, président du groupe d'extrême droite Génération Identitaire, a tenté de provoquer l'indignation en postant sur Twitter la photo d'une famille d'origine africaine vivant dans un quartier populaire de Clichy-sous-Bois, "une zone de non-France" selon lui.

Mais au lieu de tomber dans son piège et de lancer une polémique raciste sur les réseaux sociaux, la majorité des internautes, dont beaucoup de personnalités médiatiques (et notamment des footballeurs), ont partagé son tweet en y ajoutant un beau message d'amour et en le remerciant d'avoir posté cette photo avec des enfants souriants et une famille en apparence heureuse.

Lire aussi: Génération identitaire occupe la CAF de Bobigny, une plainte déposée

La photo de cette famille de Clichy-sous-Bois est tirée d'un reportage du photographe Hervé Lequeux, qui a capturé plusieurs moments de ce genre à la sortie d'une salle de prière, et dont les clichés ont été publiés sur le site Hans Lucas.

Ce samedi, Clément Galant n'avait toujours pas retiré son tweet malgré le buzz qu'il a fait, totalement contraire à sa tentative de polémique raciste.

Il a toutefois noyé les commentaires positifs avec de nombreux retweets d'articles sur l'action d'un groupuscule identitaire à la CAF de Bobigny, où une vingtaine d'activistes ont déployé une bâche du toit du bâtiment, où était inscrit "de l'argent pour les Français. Pas pour les étrangers".

Et aussi:

Lyon: la mairie ferme le bar et la salle de boxe de Génération Identitaire

Lille: Génération Identitaire proteste contre un concert de Médine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine