Beatles: Paul McCartney s'est tourné vers l'alcool suite à la séparation du groupe (VIDEO)

Beatles: Paul McCartney s'est tourné vers l'alcool suite à la séparation du groupe (VIDEO)

Publié le 25/05/2016 à 11:47 - Mise à jour à 11:57
©Benoît Tessier/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans un entretien accordé à la BBC, Paul McCartney a confié s'être senti "déprimé" suite à la séparation des Beatles en 1970. Le chanteur et bassiste britannique de 73 ans a avoué s'être tourné vers l'alcool avant de réaliser que la boisson n'avait pas grand intérêt.

Pour le plus grand bonheur de ses fans, Paul McCartney s'est laissé aller à quelques confidences. Au cours d'un entretien, accordé à la BBC, le chanteur est revenu sur les moments qui ont suivi la séparation des Beatles en 1970. "J'étais déprimé. Je me séparais d'amis de toujours sans savoir si j'allais continuer dans la musique. Je me suis mis à boire", a confié le chanteur de 73 ans avant d'avouer s'être rapidement lassé de la boisson. "Au départ, c'était génial. Et puis un jour, ça ne m'a plus amusé. Ça ne marchait pas. Je voulais revenir à la case départ, et j'ai fini par former Wings", un groupe qu'il a lancé avec sa femme Linda.

Son nouveau groupe a toutefois laissé beaucoup de personnes sceptiques. "Les gens disaient: +Mais Linda ne sait pas jouer des claviers!+. Et c'était vrai! Mais quand on a commencé à faire de la musique, John ne savait pas jouer de la guitare, il jouait du banjo! On savait que Linda ne savait pas jouer. Mais elle a appris. On a vécu des choses très amusantes et je suis vraiment content qu'on ait fait les choses comme ça. Bien sûr, j'aurais pu appeler Eric (Clapton), Jimmy Page, John Bonham", a-t-il notamment expliqué.

L'ex-Beatles est également revenu sur sa querelle avec John Lennon, avouant plus tard avoir été "heureux" d'avoir pu renouer les liens avec son vieil ami avant sa mort en 1980. "Quand je pense à toutes les choses que je ne lui ai jamais dites", a regretté le chanteur qui a composé en 1982 le titre Here Today en hommage à John Lennon. "Je suis plutôt réservé et je ne suis pas du genre à me livrer facilement. Pourquoi les gens devraient-ils connaître mes pensées les plus intimes? Mais dans une chanson, vous pouvez le faire. Et dans Here Today, je dis à John +je t'aime+".

Dans une inter­view, datant de 1987, Yoko Ono avait laissé entendre qu'elle n'était pas directement la cause du clash entre les membres du groupe, comme la rumeur l'affirmait. Selon elle, ce serait la faute de Paul McCart­ney. "Les Beatles étaient deve­nus très indé­pen­dants. Chacun d’entre eux prenait douce­ment le large. John (Lennon), en réalité, n’a pas été le premier à vouloir quit­ter les Beatles. Nous avons croisé Ringo (Starr) un soir avec Maureen (Star­key Tigrett), il est venu nous voir John et moi et nous a dit qu’il voulait arrê­ter avec le groupe. George (Harris­son) a été le suivant et ensuite seule­ment John. Paul (McCart­ney) était le seul à essayer de faire vivre encore les Beatles. Mais les trois autres pensaient que Paul voulait que les Beatles deviennent son groupe à lui. Ils seraient deve­nus, en quelque sorte, le groupe de Paul. Ce qu’ils ne voulaient pas du tout", avait-elle ainsi déclaré.

(Voir ci-dessous l'entretien de Paul MacCartney): 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Paul McCartney s'est senti "déprimé" après la séparation des Beatles.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-