Claude François n'est pas mort dans sa baignoire et était toujours en vie à l'arrivée des pompiers

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Claude François n'est pas mort dans sa baignoire et était toujours en vie à l'arrivée des pompiers

Publié le 18/11/2017 à 16:41 - Mise à jour à 21:58
©AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un livre sorti mercredi s'attache à décrypter le dernier jour de Claude François. Et si l'artiste s'est bien électrocuté dans sa baignoire ce jour du 11 mars 1978, il n'y est pas mort et était même conscient quand les pompiers sont arrivés à son domicile.

Ce n'est pas une révélation qui remet forcément en cause la nature de l'accident, mais qui apporte des détails qui n'étaient pas connus du grand public: un livre sorti mercredi 15 annonce que le chanteur Claude François n'est pas mort stricto sensu dans sa baignoire comme le veut la croyance répandue. Si elle s'est bien électrocutée, la star française a réussi à être sortie de sa salle de bains et a même parlé, notamment face aux pompiers venus le secourir, avant de perdre la vie.

Fabien Lecoeuvre rétablit en effet la vérité précise dans l'ouvrage Claude François, 14.284 jours aux éditions Flammarion (source). L'auteur, spécialiste des artistes français de la chanson, rappelle ce qui s'est passé précisément ce 11 mars 1978 dans l'appartement du 16e arrondissement où résidait la star. Ce jour-là, Claude François est effectivement dans sa baignoire en train de prendre une douche. Et oui, il a bel et bien cherché à redresser une applique électrique murale mal fixée. Un court-circuit va alors créer un courant mortel qui va lui bloquer les doigts en les maintenant à la prise. Mais ce n'est que le début du drame.

Voyant qu'il ne parvient pas à extraire ses doigts du piège fatal, Claude François va alors appeler désespérément sa compagne Kathalyn Jones et son attachée de presse présents dans son appartement. "Il essaie alors de détacher son index et son majeur en s’aidant de sa main gauche. Impossible. Un cri déchirant, puis deux mots: +Help me!+ suivis d’un bruit sourd" explique l'ouvrage. Le duo va réussir à extraire dans un premier temps l'artiste de la baignoire. Les deux femmes l'installent sur une chaise et appellent les pompiers. A leur arrivée, Claude François est toujours vivant.

> A lire: Des boots de Claude François vendues aux enchères à Honfleur

Devant les pompiers, le chanteur va même sembler reprendre conscience. Les yeux embués de larmes, il essaiera de s'exprimer mais ses mots s'avèrent incompréhensibles. "Ses pupilles (...) restent fixes et dilatées... Le chanteur vient de reperdre connaissance. Le sergent entame alors un bouche-à-bouche et un massage cardiaque". Mais rien n'y fera, l'électrocution a provoqué une embolie pulmonaire fatale. Il est 14h45, Claude François est mort. Son décès sera annoncé par un flash spécial à la radio à 16h. Il devait le soir même se rendre à l'enregistrement d'une émission présentée par son ami Michel Drucker et qui lui était consacrée.   

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Claude François est décédé d'une embolie pulmonaire mais n'est pas mort précisément dans sa baignoire.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-