Des boots de Claude François vendues aux enchères à Honfleur

Des boots de Claude François vendues aux enchères à Honfleur

Publié le 13/06/2016 à 07:04 - Mise à jour à 07:08
©AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Des fans de Claude François ont pu acquérir dimanche plusieurs objets qui auraient appartenu au chanteur, lors d'une vente aux enchères à Honfleur. Parmi les lots une paire de bottines adjugée 2.300 euros.

Une paire de bottines ayant appartenu au chanteur Claude François a été vendue 2.300 euros aux enchères dimanche 12 à Honfleur (Calvados), a annoncé l'hôtel des ventes Honfleur Enchères. La paire de bottines blanches à talon avait été mise à prix à 1.000 euros, a-t-on appris de même source.

Une tumba, un tambour africain ayant aussi appartenu au chanteur selon l'hôtel des ventes, est parti à 1.350 euros. Elle avait été mise à prix entre 800 et 1.000 euros.

Selon Honfleur Enchères, ces objets ont été mis en vente par un fan qui les avait achetés lors d'une enchère organisée quelques mois après la mort de la star en 1978. Mais l'hôtel des ventes n'a pas de document l'attestant.

"C'est délicat. Il n'y a pas de document, c'est trop ancien mais le propriétaire est formel. Et c'est la marque de boots de Claude François, Amello et Davide London et sa taille 39", a dit à l'AFP Eve Lemasson, collaboratrice de Me Francis Dupuy chez Honfleur Enchères.

En mai 2013, une vente aux enchères entièrement consacrée à Claude François à l'Hôtel Drouot à Paris avait rapporté un total de 213.600 euros frais inclus.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La paire de bottines de Claude François mise à prix 1.000 euros a été vendu plus du double.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-