Eurovision: suspectée de plagiat, la gagnante 2018 pourrait être disqualifiée

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Eurovision: suspectée de plagiat, la gagnante 2018 pourrait être disqualifiée

Publié le 05/07/2018 à 20:57 - Mise à jour à 20:59
© Francisco LEONG / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La gagnante de l'Eurovision 2018, l'Israélienne Netta Barzilai, pourrait être disqualifiée. En effet, les auteurs de la chanson qui lui a fait remporter le concours son accusés d'avoir plagié le tube des White Stripes, "Seven Nation Army".

Et si la gagnante de l'Eurovision 2018, perdait son titre? C'est ce qu'il pourrait arriver à Netta Barzilai, la jeune femme qui a fait gagner Israël en mai dernier à Lisbonne.

L'artiste avait alors interprété son titre intitulé Toy et inspiré du mouvement #MeToo, le mouvement de libération de la parole des femmes victimes de violences sexuelles.

Seulement voilà, les auteurs de la chanson seraient accusés de plagiat. Selon de nombreux médias israéliens, Doron Medalie et Stav Beger auraient reçu une lettre du label Universal Music Group.

A voir aussi: Netta, anti-diva israélienne et voix du #MeToo à l'Eurovision

Le géant de l'industrie de la musique les accuse en effet d'avoir copié le tube des White Stripes, Seven Nation Army. La violation du copyright résiderait selon la maison de disque dans une similarité des harmonies et du rythme des deux chansons.

L'un des auteurs s'est rendu à Los Angeles mercredi 4 pour s'expliquer sur les possibles similitudes entre les deux chansons. De son côté, le manager de la chanteuse a assuré n'avoir reçu "aucune plainte juridique, mais une première demande de clarification sur le sujet", comme l'a relaté Haaretz.

Des poursuites en justice pourraient retarder le paiement des royalties pour les auteurs mais aussi faire disqualifier la chanteuse gagnante de l'Eurovision.

Lors de ce concours qui a eu lieu le 5 mai dernier à Lisbonne, le duo français Madame Monsieur était arrivé à la 13e place du classement. Leur chanson, Mercy, évoquait le sort des migrants en mer Méditerranée.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les auteurs de la chanson interprétée par Netta Barzilai à l'Eurovision sont soupçonnés de plagiat.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-