France Gall: Babacar a été retrouvé, il regrette de ne pas avoir été invité à ses funérailles

France Gall: Babacar a été retrouvé, il regrette de ne pas avoir été invité à ses funérailles

Publié le 06/02/2018 à 16:04 - Mise à jour à 16:14
© - / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans le cadre d'un reportage publié ce mardi, M6 a retrouvé Babacar, le petit garçon du tube de France Gall. Désormais âgé de 32 ans, il a expliqué avoir mal vécu la disparition de la chanteuse regrettant de ne pas avoir assisté à ses funérailles.

Babacar est l'un des plus grands tubes de France Gall mais c'est surtout le nom d'un garçon qu'elle a rencontré en 1986 et qu'il l'a inspirée. La chanteuse, qui participait à l'époque à de nombreuses actions caritatives avec Michel Berger, avait fait sa connaissance au Sénégal alors qu'il était tout petit et s'était rapidement liée d'amitié avec sa mère. Leurs chemins s'étaient finalement séparés et France Gall lui avait dédié l'une de ses chansons.  

Dans le cadre d'un reportage publié ce mardi 6, M6 a retrouvé le petit garçon plus de 30 ans après sa rencontre avec la chanteuse. Agé aujourd'hui de 32 ans, l'homme est devenu agent de sécurité et a expliqué avoir très mal vécu la disparition de France Gall. "Ça a été vraiment un choc quand j’ai appris la nouvelle! Ce qui m’a fait mal, c’est que je n’ai pas pu assister à ses funérailles", a-t-il expliqué précisant qu'il aurait aimé "être invité par sa famille. Mais c’est comme cela. Je pense toujours à elle et je continue de prier pour elle. Son nom est gravé dans ma mémoire".

Le trentenaire a également raconté les derniers moments qu'il avait passés avec elle en 2015. "Je l’ai rencontrée dans un restaurant sur l’île de Ngor, tout près de Dakar. On avait perdu contact, elle était difficile à joindre, je ne pouvais pas facilement accéder à elle. Cela a été très difficile de la retrouver. Et puis enfin, on a pu se voir. Ça a été beaucoup d’émotion, je dois dire", s'est-il souvenu tout en évoquant une anecdote.  

Lire aussi - Laeticia Hallyday rend hommage à France Gall au nom de Johnny

"France s’est arrêtée à cinq mètres de moi, elle m’a fixé pendant un long moment et m’a dit: +j’ai vu ton père en te regardant+. Ce souvenir, je l’ai toujours en moi et ce sera pour la vie. Elle m’a dit ce jour-là que tous ses amis voulaient me connaître, qu’elle me rappellerait. Mais sa maladie est revenue", a-t-il ajouté confiant qu'il n'avait plus eu de nouvelles d'elle.

Enfin, Babacar a exprimé quelques regrets, notamment celui de ne pas avoir eu de "relation maternelle" avec elle. Il a également confié qu'il comptait venir prochainement en France pour "rencontrer Raphaël, le fils de France. Nous sommes un peu comme des frères".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Babacar a confié qu'il regrettait de ne pas avoir été invité aux funérailles de France Gall.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-