Il avait découvert et lancé les Beatles: leur premier manager Allan Williams est mort

Il avait découvert et lancé les Beatles: leur premier manager Allan Williams est mort

Publié le 31/12/2016 à 17:19 - Mise à jour à 17:48
©StudioCanal/Pathé
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Avant "Love Me Do" et les fans hystériques, les Beatles étaient cinq, et jouaient surtout à Liverpool et Hambourg. Celui qui les a découvert et a organisé cette première partie de la fabuleuse carrière du groupe vient de mourir. Il avait 86 ans.

Il n’était pas forcément celui qui les avait propulsé au sommet. Mais il restera dans l’histoire de la musique comme celui qui les a découvert. Allan Williams, le premier manager des Beatles, est mort dans la nuit de vendredi 30 à samedi 31. Il avait 86 ans. Ce sont les propriétaires du club Jacaranda de Liverpool, qu’il avait fondé, qui ont rendu public la triste nouvelle.

Car avant que Brian Epstein, leur mythique manager –mort en 1967 à seulement 32 ans– accompagne la carrière prodigieuse des "Fab Four", ce sera ce discret professionnel de la musique qui "dénichera" le groupe et les fera jouer leurs premiers concerts à Liverpool, dans des clubs bien éloignés des stades qu’ils rempliront ensuite. Les Beatles n’était d’ailleurs pas tout à fait à l’époque à l’image de ce qu’ils seront ensuite. Le groupe –qui a un style moins "sage" que ce qu'ils adopteront en 1962– comprend en effet à l’époque deux autres membres: Stuart Sutcliffe, à la basse, proche ami de John Lennon (et qui inspirera plus tard la célèbre coupe de cheveux des quatre membres) qui décèdera en 1962 à l’âge de 21 ans seulement. A la batterie, ce n’est pas Ringo Starr mais Pete Best qui officie. Il sera écarté et remplacé par Ringo.

Allan Williams restera aussi le maître d'oeuvre d’un moment fondateur de la vie du groupe débutant: l’organisation des concerts à Hambourg, premier engagement sérieux du groupe, qui permettra aux Beatles de jouer pas moins de… 280 fois (souvent plusieurs fois par jour) devant le public, dans des conditions souvent médiocres. Une période difficile mais qui contribuera à accroitre la notoriété des garçons de Liverpool.

Les Beatles et Allan Williams se sépareront finalement en 1961.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Allan Williams a lancé les Beatles, qui n'étaient pas encore dans la configuration qui les rendra réellement célèbres.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-