Jennifer Lopez: son décolleté plongeant de février 2000 serait à l'origine de Google Images

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Jennifer Lopez: son décolleté plongeant de février 2000 serait à l'origine de Google Images

Publié le 09/04/2015 à 18:20 - Mise à jour le 10/04/2015 à 18:01
©Mike Blake/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): RT

-A +A

En créant le buzz avec son décolleté vertigineux lors des Grammy Awards le 23 février 2000, Jennifer Lopez a donné -malgré elle- à Google l'idée de créer un service spécialement dédié à la recherche d'images. C'est Eric Schmidt, patron du géant américain, qui vient de faire cette révélation.

Les internautes du monde entier peuvent remercier Jennifer Lopez et son audace légendaire, pour toutes les photos de chats et de pandas dont les abreuve chaque jour Google Images. Car selon Eric Schmidt, patron du géant américain, c’est à la célèbre chanteuse que l’on doit ce service, lancé en juillet 2001.  

Ou plus précisément grâce au décolleté vertigineux de la robe Versace vert émeraude qu’elle portait lors de la 42e édition des Grammy Awards, le 23 février 2000, raconte le PDG de Google dans un article paru sur le site Project Syndicate où il évoque les premiers pas de l'entreprise, fondée en 1998.

"Les gens voulait plus que du texte. Cela nous est apparu comme une évidence après les Grammys 2000, où Jennifer Lopez a porté une robe verte qui a retenu l'attention du monde", se rappelle le milliardaire. "A l'époque c'était la recherche la plus populaire que nous ayons jamais eue. Mais nous n'avions aucun moyen de répondre à la requête précise des utilisateurs: +JLo portant cette robe+; Google Images était né", avoue Eric Schmidt dans cet article repéré par le site Quartz.

A l'époque, il est vrai, la robe et son décolleté avaient déclenché quantité d'interrogations existentielles chez les internautes (principalement masculins), notamment sur la loi de la gravité et la tenue de certains tissus vestimentaires.

Quinze ans plus tard la chanteuse/danseuse/actrice/sex symbol s’est empressée, très fière, de poster l’information sur son compte Instagram, accompagnée du très humble message #onepersoncanchangetheworld ("une personne peut changer le monde").  

 

Auteur(s): RT


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le fameux décolleté à l'origine de Google Images.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-