John Cale fait revivre le Velvet Underground à la Philharmonie de Paris (VIDEO)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

John Cale fait revivre le Velvet Underground à la Philharmonie de Paris (VIDEO)

Publié le 04/04/2016 à 10:55 - Mise à jour à 11:12
©François Guillot
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

John Cale, le co-fondateur du Velvet Underground a fait revivre le célèbre groupe new-yorkais à l'occasion d'un concert dimanche à la Philharmonie de Paris. Il était entouré de nombreuses guest stars telles les Libertines, Lou Doillon ou encore Etienne Daho.

Seul membre original du Velvet Underground a continuer d'exercer, John Cale a fait revivre le mythique groupe new-yorkais lors d'un concert donné à la Philharmonie de Paris dimanche 3 avril au soir.

Entré sur scène une banane à la main, le multi-instrumentaliste gallois de 74 ans, co-fondateur du Velvet avec Lou Reed (disparu en 2013), est accompagné de son groupe et d'un quatuor à cordes. Pendant, deux heures, alternant ballades et morceaux plus expérimentaux, il reprend l'intégral de The Velvet Underground & Nico le célèbre album à la banane de 1967 ainsi que des titres de l'album White Light/White Heat (1968). Derrière lui, des photos des anciens membres du groupe, de la chanteuse Nico ou de leur producteur Andy Wharol défilent sur un écran géant.

Mais, si ses compagnons d'hier ont pour la plupart disparu, l'artiste est entouré de guest stars de premier choix. Pendant dix minutes les Libertines se déchaînent sur European Song, avant de se lancer dans un tonitruant Run Run Run. Un peu plus tard, l'Américain Mark Lanegan prête sa voix à All Tomorrow's Parties, à l'époque chantée par Nico, puis Etienne Daho fait son entrée sur scène pour I'll Be Your Mirror. Vêtue d'un costume noir, Lou Doillon interprète ensuite de sa voix suave Femme Fatale, subjuguant le public. Le grand final a lieu sur Sister Ray et tous les invités remontent sur scène. Derrière eux, défile une immense photo du Velvet Underground. Avant de quitter la scène, John Cale, silencieux jusque-là, s'adresse enfin à la foule.  "Merci, Paris !" "On vous aime, et n'oubliez pas, n'oubliez pas, ce que vous nous avez appris. Si vous avez un coeur noble, c'est pour toujours ", lance-t-il.

Quelques jours auparavant, l'artiste avait confié aux Inrocks être "songeur" à l'idée d' être le seul membre original du groupe sur scène. Aujourd'hui, "Lou, Nico et Sterling (Morrison, le guitariste, NDLR) sont morts, et Moe (Tucker, la batteuse) ne prend pas l'avion. Je serai le seul membre original sur scène. Ça me laisse songeur. Mais je savais qu'un jour ou l'autre il me faudrait affronter ces fantômes, alors autant le faire avec élégance", avait-il déclaré à l'hebdomadaire.  Le concert avait lieu en marge de l'exposition dédiée au Velvet Underground qui se tiendra à la Philharmonie jusqu'au 21 août. 

 

(Voir ci-dessous John Cale interprêter "Run Run Run" avec les Libertines): 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


John Cale à l'occasion du trentième anniversaire de la Fondation Cartier en 2014.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-