Juan Carlos Caceres, la figure du tango, est mort

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Juan Carlos Caceres, la figure du tango, est mort

Publié le 08/04/2015 à 19:57 - Mise à jour le 09/04/2015 à 13:11
©Juan Carlos Caceres/Facebook
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Le pianiste et chanteur de tango argentin Juan Carlos Caceres est mort dimanche 5 des suites des suites d'un cancer. L'artiste qui a privilégié à la musique sur le tard est décédé à l'âge de 78 ans.

Le tango vient de perdre l'une de ses figures les plus emblématiques. Le chanteur et pianiste argentin Juan Carlos Caceres est décédé dimanche 5 à l'âge de 78 ans, a indiqué son entourage ce mercredi. Son fils, Tobias Caceres, a précisé que le musicien était mort des suites d'un cancer chez lui à Périgny dans le Val-de-Marne, près de Paris.

Né à Buenos Aires (Argentine), en septembre 1936, Juan Carlos Caceres s'est découvert artiste très jeune. Peintre de formation et étudiant aux Beaux-Arts, il jouait en parallèle  du trombone et du piano. Mais après la prise du pouvoir par les militaires (juin 1966), il s'est vu obligé de quitter l'Argentine pour rejoindre l'Europe. D'abord en Espagne puis, comme beaucoup de ses compatriotes francophiles, il  a rejoint Paris en plein mai 68. C'est à partir des années 80, qu'il est devenu l'une des figures de proue du tango contemporain. Pour ce pianiste à la voix rauque, le tango s'habillait d'autres influences musicales, comme le jazz, et possédait des racines africaines.

Mondialement connu, il était l'un des premiers artistes à avoir rejoint le label "Mañana", structure consacrée au tango et aux musiques argentines lancée fin 2004 par Eduardo Makaroff, l'homme de Gotan Project, un groupe franco-suisse-argentin mêlant tango et musique électronique. Enregistré à Buenos Aires et Paris entre septembre 2003 et mai 2004, l’album Murga Argentina sortira en 2005. Deux autres suivront, Utopia (2007) et Noche de Carnaval (2011). 

"Nous avions une amitié suivie et un rêve commun, créer un mouvement des musiciens argentins à Paris avec un manifeste, Los Muchachos de Paris – qu’il a rédigé  et faire tourner un camion dans les rues de Paris en jouant", a raconté Eduardo Makaroff, le co-créateur du groupe Gotan Project. "Cela n’a pas abouti, mais la conséquence de ce rêve a été le label Mañana", a-t-il ajouté.

(Voir ci-dessous la vidéo de présentation de son dernier album "Noche de Carnaval)

Auteur(s): AZ


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Juan Carlos Caceres est décédé dimanche 5 des suites d'un cancer.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-