L'enquête sur la mort du chanteur Prince relancée: des médicaments contrefaits découverts à son domicile

L'enquête sur la mort du chanteur Prince relancée: des médicaments contrefaits découverts à son domicile

Publié le 23/08/2016 à 12:09 - Mise à jour à 12:28
©Bertrand Guay/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Prince est mort d'une overdose de médicaments, l'autopsie l'a révélé. Cependant, il pourrait bien s'agir d'un tragique accident né d'une tromperie: des pilules contrefaites ayant été découvertes à son domicile, le chanteur ne pensait peut-être pas ingérer le produit qui a finit par le tuer.

L’enquête sur la mort du chanteur Prince avance, et vient de connaître un rebondissement. L’autopsie pratiquée sur le corps de l’artiste avait révélé la présence de fentanyl, un antidouleur synthétique cinquante fois plus puissant que l’héroïne. La molécule avait sûrement provoqué la mort de Prince, via une overdose médicamenteuse accidentelle, l’homme ayant justement développé depuis plusieurs années une addiction aux médicaments.

Le Star Tribune, le quotidien local de la région de Minneapolis où est mort Prince, vient de dévoiler que les enquêteurs ont retrouvé au domicile du chanteur des pilules contrefaites. Présentées comme de l’hydrocodone, un opioïde semi-synthétique utilisé comme un analgésique, ces cachets étaient bien en réalité du fentanyl, selon toute vraisemblance celui que Prince a ingéré.

Une découverte qui pourrait laisser penser que Prince est mort en prenant une substance en ayant été trompé sur la nature du médicament qu’il pensait s’administrer. Une méprise qui l'aurait poussé à consommer une dose mortelle de fentanyl. Reste à savoir comment l’interprète de Purple Rain et de Kiss s’est procuré ces pilules illégalement.

Le chanteur, Prince Rogers Nelson de son vrai nom, avait été retrouvé mort le 21 avril 2016 dans un des ascenseurs de sa résidence de Paisley Park, à Chanhassen, dans le Minnesota, où se situaient également ses studios d'enregistrements. Quelques jours avant sa mort, Prince avait déjà été traité en urgence pour une overdose médicamenteuse au Percocet, un autre opiacé. Travailleur infatigable, au risque selon les proches d’y avoir laissé sa santé, l’artiste avait sorti (de son vivant du moins) une trentaine d’albums et se produisait encore régulièrement en concert, le dernier le 14 avril à Atlanta, une semaine avant sa mort.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le chanteur se produisait encore sur scène une semaine avant sa mort.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-