Michel Polnareff hospitalisé pour insuffisance respiratoire, la fin de sa tournée annulée

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 04 décembre 2016 - 13:07
Image
Polnareff sur le plateau de "ONPC".
Crédits
©Capture d'écran YouTube
"Je suis dans un état d'épuisement total", avait déclaré Michel Polnareff dans une vidéo publiée vendredi sur Facebook.
©Capture d'écran YouTube
En raison d'une insuffisance respiratoire pour laquelle il est actuellement hospitalisé, Michel Polnareff a dû annuler les deux derniers concerts de sa tournée à Paris puis à Nantes. Le chanteur, qui devait passer la nuit à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, a "besoin d'un repos total", selon son agent, Fabien Lecoeuvre.

Michel Polnareff, qui a dû annuler les deux derniers concerts de sa tournée à Paris puis à Nantes, devait passer la nuit à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine où il a été admis pour une insuffisance respiratoire, a-t-on appris samedi 3 auprès de son attaché de presse. "Michel a besoin d'un repos total, il passera la nuit à l'hôpital", a déclaré samedi soir à l'AFP Fabien Lecoeuvre, ajoutant que la star, qui a été prise en charge par un ORL, devrait probablement "y demeurer en observation tout le week-end".

Michel Polnareff, 72 ans, avait une première fois été admis dans le même établissement vendredi avant de devoir renoncer à jouer à salle Pleyel à Paris. "Samedi matin au réveil, il toussait beaucoup, il avait du mal à respirer et il avait une forte hausse de tension. On l'a conduit l'hôpital à 14h", avait indiqué l'attaché de presse plus tôt dans la journée, annonçant l'annulation du dernier concert du chanteur au Zénith de Nantes prévu samedi soir. "Michel souffrait d'une sinusite en début de semaine, qui a viré à la bronchite. Il a subi des infiltrations pour pouvoir tenir la scène à Toulouse, Pau et Bordeaux (cette semaine, NDLR). Mais vendredi matin, il était pris d'importants vertiges et de chute de tension", avait-il précisé.

La compagne de Michel Polnareff, Danyellah, a posté un message sur le compte Facebook du chanteur: "Sur ordre Médical, Il DOIT se reposer. Il est très peiné par ces décisions nécessaires à une complète récupération, les médecins lui ayant conseillé de quitter momentanément les réseaux sociaux pour un repos complet", a-t-elle écrit. C'est par une vidéo mise en ligne sur Facebook que "l'Amiral" avait lui-même annoncé son forfait pour le concert à Pleyel vendredi soir. "Je suis dans un état d'épuisement total", avait déclaré l'auteur de Goodbye Marylou, visiblement éreinté.

Les concerts à Paris et à Nantes devaient mettre la touche finale à une tournée de sept mois dans toute la France, où le chanteur aux éternelles lunettes de soleil à montures blanches a revisité ses cinquante ans de carrière. L’interprète de Love me, please love me a immortalisé ce retour sur scène avec la sortie ce vendredi d'un album live enregistré lors d'une représentation le 14 juillet à l'Olympia.

Michel Polnareff, qui n'avait plus joué en France depuis neuf ans, s'est lancé dans cette nouvelle tournée, après avoir sorti un single fin 2015, L'homme en rouge. Annoncé depuis plusieurs années, un 10e album studio se fait en revanche toujours attendre. Son dernier remonte à 1990 (Kâma Sutrâ). L'auteur de La poupée qui dit non, qui vit à Los Angeles depuis de nombreuses années, a en revanche sorti une autobiographie en début d'année, intitulée Spèrme, dans laquelle il évoque notamment son enfance et sa récente paternité.

 

À LIRE AUSSI

Image
Michel Polnareff le 14 juillet 2007.
Michel Polnareff gagne son procès contre Cetelem
Michel Polnareff a gagné mardi le procès qu'il avait engagé contre la publicité Cetelem. A plusieurs reprises, la société de crédit avait mis en scène des sosies de st...
24 juin 2016 - 18:27
Culture
Image
Polnareff sur le plateau de "ONPC".
"ONPC": Polnareff avoue avoir voulu commettre un meurtre (VIDEO)
Invité de l'émission "On n'est pas couché", samedi soir sur France 2, Michel Polnareff a fait d'étonnantes révélations. Alors qu'il vient de signer son grand retour su...
02 mai 2016 - 12:46
Culture