Patachou, chanteuse et actrice, est morte à 96 ans (VIDEO)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Patachou, chanteuse et actrice, est morte à 96 ans (VIDEO)

Publié le 01/05/2015 à 10:54 - Mise à jour à 11:00
©Harry Pot/Anefo/Archives Nationales Pays-Bas
PARTAGER :

Auteur(s): Jean-Michel Comte

-A +A

La chanteuse et actrice Patachou est décédée à l'âge de 96 ans, a annoncé sa famille. C'est elle qui avait lancé Georges Brassens et sa voix était connue par plusieurs générations de la fin du XXe siècle.

La chanteuse et actrice Patachou, dont la voix claire, gouailleuse et un peu rauque était connue de plusieurs générations du milieu du XXe siècle, s'est éteinte jeudi 30 avril à l'âge de 96 ans, a annoncé sa famille à France-2.

Une de ses chansons les plus célèbres avait été La chansonnette, dans les années 60 (voir vidéo ci-dessous), reprise notamment par Yves Montand. Elle avait également à son répertoire de nombreuses chansons de Georges Brassens, qu'elle avait fait débuter dans son cabaret (La prière; Brave Margot; J'ai rendez-vous avec vous; Maman, Papa; La chasse aux papillons; etc.), ainsi que La complainte de la Butte, C'est si bon, Bal chez Temporel (de Guy Béart), Le piano du pauvre (de Léo Ferré) ou Rue Saint-Vincent (d'Aristide Bruant).

Née en 1918 à Paris, Henriette Ragon, de son vrai nom, fait plusieurs petits métiers (dactylo, employée d'usine, vendeuse de chaussures, antiquaire) avant de tenir après la guerre, avec son mari Jean Billon, une pâtisserie-restaurant de la Butte Montmartre qui devient un cabaret du nom de "Patachou". Ce sont les journalistes de l'époque qui lui donnent alors son surnom.

C'est au "Patachou" qu'elle fait débuter Georges Brassens et chante plusieurs chansons en duo avec lui, notamment Maman, Papa (à réécouter ici). Elle est remarquée par Maurice Chevalier et, par la suite, "son cabaret permet à maints chansonniers de faire leurs premiers pas ou de conforter leur succès: Georges Brassens, Hugues Aufray, Michel Sardou, Jacques Brel, Charles Aznavour", selon sa maison de disques, Universal, qui rappelle que "l'endroit est même le théâtre de la dernière apparition d'Edith Piaf" en 1963.

Dans les années 70, elle s'occupe d'animer le restaurant de la tour Eiffel, puis se consacre ensuite à la comédie, dans les années 80 et 90: des téléfilms, quelques pièces de théâtre (Des journées entières dans les arbres, de Marguerite Duras), et le cinéma, qu'elle avait abordé comme jeune actrice dans French Cancan, de Jean Renoir (1954), ou Napoléon, de Sacha Guitry (1955). Elle joue notamment dans La Rumba, de Roger Hanin (1986), Cible émouvante, de Pierre Salvadori (1993), Pola-X de Leos Carax (1999), Les Acteurs, de Bertrand Blier (2000), Belphégor, de Jean-Paul Salomé (2001) ou San-Antonio, de Frédéric Auburtin (2003).

(Revoir ci-dessous la vidéo de La chansonnette interprétée par Patachou en 1966):

 

Auteur(s): Jean-Michel Comte


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Patachou en 1961.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-