Stromae pourrait verser "une petite larme" en interpretant "Papaoutai" au Rwanda

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Stromae pourrait verser "une petite larme" en interpretant "Papaoutai" au Rwanda

Publié le 17/10/2015 à 15:53 - Mise à jour à 16:10
©Jean-Marc Quinet/Isopix/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Stromae clôturera sa tournée africaine à Kigali, au Rwanda, son pays d'origine. Le chanteur qui s'est dit "ravi" d'y être, a cependant admis au cours d'une conférence de presse, qu'il pourrait verser "une petite larme" en chantant "Papaoutai".

Stromae admet qu'il versera sans doute une larme en interprétant son titre Papaoutai au Rwanda, son pays d'origine. "Ce sera le cœur qui a parlé", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse à Kigali où il clôturera sa tournée africaine. "Je me demandais dans quelle mesure, est-ce que ça allait être difficile ou pas de chanter ce morceau là et finalement, l'aspect professionnel est revenu assez rapidement et je me suis dit +et bien tu vas le chanter comme tu l'as chanté face à n'importe quel public dans le monde+".

"Je suis évidemment ravi d'être là, surtout avec les problèmes de santé que j'ai eus et l'annulation qu'on a dû faire. Je suis super heureux d'être là et ça me fait bizarre de voir des têtes qui me ressemblent, enfin auxquelles je ressemble" a-t-il ironisé devant une salle comble dans laquelle se trouvait sa mère, son frère et ses cousins.

"C'est un peu le destin qui fait que l'on termine la tournée ici à Kigali" a-t-il déclaré, précisant que pour lui c'était "quand même important de venir dans (son) pays d'origine". Le chanteur belge qui avait dû annuler ses deux concerts prévus à Kinshasa et Kigali pour raison de santé, donnera finalement ce concert symbolique, marchant dans les pas de son père tué pendant le génocide de 1994.

A Kigali, la venue de Stromae était très attendue. De grandes affiches tapissent les rues de la ville pour annoncer la présence de l'enfant prodige. Le chanteur a profité de sa venue pour rencontrer sa famille paternelle et se rendre au mémorial du génocide qui a fait, selon l'ONU, 800.000 morts entre avril et juillet 1994.

"J'étais déjà venu quand j'avais 5 ans mais je ne m'en souviens plus très bien... mes origines, je les connais uniquement à travers le prisme européen", a-t-il expliqué. "C'est pour ça qu'à chaque fois, par pudeur, j'essaie de garder une espèce de distance pour ne pas faire celui qui connait super bien ses origines (...) mais en tout cas, (j'ai) hâte de redécouvrir et découvrir encore plus mes origines".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Stromae clôturera sa tournée en Afrique au Rwanda, son pays d'origine.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-