Twitter: les policiers agressés de Viry-Châtillon reçoivent le soutien de ... JoeyStarr

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Twitter: les policiers agressés de Viry-Châtillon reçoivent le soutien de ... JoeyStarr

Publié le 12/10/2016 à 16:39 - Mise à jour à 16:44
©Guillaume Collet/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

JoeyStarr a posté mardi soir un message assez touchant sur les réseaux sociaux, à l’adresse des policiers très violemment agressés aux cocktails Molotov samedi dans la cité de la Grande-Borne, à Viry-Châtillon (Essonne).

Si au sein du groupe Suprême NTM, Joey Starr avait chanté "Nique la police", l'ancien enfant terrible du rap français pose tout de même des limites. Mardi 11, JoeyS­tarr a en effet posté un message sur Twitter et Instagram dans lequel il apporte son soutien aux forces de l’ordre qui ont été agressés aux cocktails Molotox samedi 8 à Viry-Châtillon

"Pensées!!! Oui c’est bien moi le zig qui a chanté nique la police.. Mais il y a une limite à tout!!!", a-t-il écrit sur son post sur les réseaux sociaux illustré par la photo d'un policier de dos, accompagné des hastags #virychatillon, #solidarité et #lemondevamal.

A noter que l'adjoint de sécurité de 28 ans, grièvement brûlé lors de l'agression de Viry-Châtillon, était ce mardi toujours plongé dans un coma artificiel. Et son pronostic vital restait engagé.

Le tweet de JoeyS­tarr a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, pas toujours favorables. Certains follo­wers regrettent que le rappeur ait retourné sa veste et affirment qu’ils le préféraient avant. D’autres en revanche saluent la prise de position et la prise de conscience du rappeur.

Plusieurs centaines de policiers se sont rassemblés en silence mardi 11 devant les commissariats de France, en solidarité avec leurs collègues attaqués samedi dans l'Essonne, mais ont aussi réclamé plus de moyens et davantage de fermeté. Outre ces hommages à l'appel de syndicats de gardiens de la paix et d'officiers (SCSI, Alternative-Police, Unsa-Police, Unité SGP-Police FO), deux autres organisations (Alliance et Synergie) ont décrété une "grève du zèle" ou un "service minimum", consistant à ne traiter que les affaires urgentes.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




JoeyStarr, a posté mardi soir un message assez touchant sur son ses réseaux sociaux, à l’adresse des policiers très violemment agressés aux cocktails Molotov.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-