Le combat contre le fentanyl doit être mondial comme le Covid-19, selon les États-Unis

Auteur:
 
AFP - Mexico
Publié le 16 avril 2023 - 00:03
Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse)
Image
Crédits
AFP/Archives - Johannes EISELE
Le logo de l'agence américaine anti-drogue (DEA) à New York en 2019.
AFP/Archives - Johannes EISELE

Le combat contre le fentanyl doit être mondial, comme la lutte contre le Covid-19, a insisté samedi l'ambassadeur des États-Unis au Mexique au sujet de cette drogue de synthèse qui tue des milliers d'Américains avec des composants chimiques venus de Chine via le Mexique.

"Le monde doit s'unir, il ne s'agit plus seulement du Mexique et des États-Unis. Les gouvernements d'Europe sont en train de voir ce qui se passe avec le fentanyl", a déclaré Ken Salazar à la presse. L'homme de confiance du président Biden a qualifié d'"historique" la réunion bilatérale jeudi à Washington portant sur la lutte contre le trafic de drogue du Mexique vers les États-Unis, et le trafic d'armes en sens inverse.

À l'issue de cette réunion, les autorités américaines ont annoncé vendredi des sanctions contre des réseaux impliquant la Chine dans le trafic de fentanyl. Deux entreprises chinoises, accusées de fournir au cartel des composés chimiques, sont ciblées par des sanctions du ministère du Trésor.

Le département de la Justice a également inculpé 28 personnes, dont quatre enfants du narcotrafiquant mexicain Joaquín "El Chapo" Guzmán, qui purge une peine de prison à vie dans une prison du Colorado.

Un des trois fils Guzmán, Ovidio, a été arrêté le 5 janvier au Mexique dans une opération qui a provoqué la mort de 29 personnes (10 militaires et 19 délinquants présumés). Les États-Unis ont demandé son extradition dès février.

D'autres personnes ont été arrêtées en Colombie, en Grèce, au Guatemala et aux États-Unis, a déclaré la directrice de l'agence américaine anti-drogue (DEA), Anne Milgram. Le 6 avril, Pékin a nié l'existence d'un "trafic illégal de fentanyl entre la Chine et le Mexique".

"Les États-Unis devraient faire face à leur propre problème et prendre des mesures pour (...) réduire la demande", avait déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Mao Ning. Elle était interrogée sur une lettre du président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador à son homologue chinois Xi Jinping lui demandant de l'aide dans la lutte contre le trafic de fentanyl entre la Chine et le Mexique.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.